Les Juifs de l’Amérique en quête de la nouvelle Jérusalem

Le déplacement d’un territoire à un autre est le propre de l’être humain.

Le Nouvelliste
Par Le Nouvelliste
24 janv. 2024 | Lecture : 5 min.

Le déplacement d’un territoire à un autre est le propre de l’être humain. On ne connait aucune période de l’histoire récente qui ne porte pas la trace de la circulation des humains. L’historiographie et la dynamique anthropologique globale actuelle est caractérisée par la circulation massive des individus (Marc Abélès, 2010). Par conséquent, le déplacement des individus suppose un mouvement de déterritorialisation et de reterrito

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Lire aussi

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.