Le nationalisme n'est pas une tare

Cher Patrice, Ton billet intitulé « La vingt-sixième  heure » interpelle par la sincérité des sentiments exprimés, la correction du ton employé et la logique qui le sous-tend.

Bernard GOUSSE
Par Bernard GOUSSE
23 nov. 2022 | Lecture : 8 min.

Cher Patrice,

Ton billet intitulé « La vingt-sixième  heure » interpelle par la sincérité des sentiments exprimés, la correction du ton employé et la logique qui le sous-tend. Il appelle à la réflexion du lecteur par l’intelligence que tu y déploies et surtout par la nécessité de prendre conscience de l’urgence de la situation.

Après plusieurs relectures, je me suis résolu à y répondre non pour en prendre systématiquement le contrepied mais pour démontrer que l’on peut, malgré l’angoisse existentiell

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.