Les usines Mas Akansyèl et S&H Global ont repris leurs opérations

Publié le 2022-11-17 | lenouvelliste.com

Après avoir été contraintes de fermer leurs portes pendant environ deux mois, l'usine MAS Akansyèl et le S&H Global S.A. ont recommencé à fonctionner au Parc industriel de Caracol, le lundi 14 septembre 2022. Dans un avis, la veille, le S&H Global a pris le soin d´informer toutes les personnes concernées de son intention de recommencer avec ses opérations.

" Le transport sera disponible et il revient aux ouvriers de placer des commandes auprès des acteurs du secteur de la restauration. Au cas où, il y a des problèmes dans ledit secteur, les ouvriers sont appelés à se munir de leurs nourritures", lit-on dans cet avis dans lequel le S&H Global a fait savoir qu´il va fonctionner à plein temps.

A  la date du samedi 12 novembre 2022, la direction de l'usine MAS Akansyèl a invité ses ouvriers à venir travailler le lundi 14 septembre. Tout est prêt pour la reprise des opérations selon la direction de ladite usine qui explique :

" Le fonctionnement de l'usine MAS Akansyèl a été arrêté à compter du 25 septembre 2022, en raison du manque d´approvisionnement en carburant de la centrale électrique du parc géré par la NRECA international. Après de nombreuses discussions, la NRECA international a informé tous les locataires qu'elle a suffisamment de carburant pour continuer les opérations avec une alimentation électrique ininterrompue à partir du lundi 14 novembre 2022 ."

Le transport sera assuré comme d´habitude et aucun frais de transport supplémentaire ne sera payé à l'avenir, a rassuré la direction de l'usine MAS Akansyèl. Comme pour  la S&H Global, les responsables de l'usine MAS Akansyèl ont invité les ouvriers à venir avec leur lunch au cas où les fournisseurs de nourriture ne seraient pas prêts.

À cause de la pénurie de carburant et des mouvements de protestations contre le gouvernement, plusieurs entreprises, notamment dans le secteur textile, avaient été contraintes de stopper leurs opérations.

Auteur


Réagir à cet article