Port-de-Paix : scène de pillage des locaux de la Caritas

Des membres de la population ont pillé, très tôt ce lundi 19 septembre, les locaux de la Caritas, à Lavaud, sur la route vers Saint-Louis du Nord. Les gens emportent des denrées alimentaires. 

Publié le 2022-09-21 | lenouvelliste.com

Après plus d'une semaine  de protestation contre la cherté de la vie, l'insécurité, la hausse des prix des carburants, la ville de Port-de-Paix a connu ce lundi 19 septembre 2022 ses premières scènes de pillage à l'instar d'autres villes du pays. Des membres de la population ont pillé, très tôt, ce lundi 19 septembre, les locaux de la Caritas, à Lavaud, sur la route vers Saint-Louis du Nord. Les gens emportent des denrées alimentaires. 

Pneus enflammés, tranchées creusées dans le sol, poteaux placés au travers de la route, la colère des manifestants s'est également dirigée vers d'autres institutions qui ont subi le même sort. À Morne Caillot, le bâtiment abritant les bureaux du COUD (Centre d'opérations d'urgences départementales) et de la Protection Civile a été complètement saccagé et pillé. Visage à découvert pour la grande majorité, les protestataires ont dévalisé l'immeuble de ces deux institutions en emportant avec eux principalement du matériel de bureau, (imprimantes, ordinateurs, scanner, télévisions, etc.), des kits d'hygiène et d'autres produits de premiers secours.

Pour le moment, toutes les activités sont à l'arrêt dans la ville de Port-de-Paix. Les magasins, les petits commerces suivent l'exemple des banques qui ont gardé leurs portes fermées depuis jeudi dernier (15 septembre 2022).

Le transport en commun est toujours inexistant à cause du prix exorbitant du gallon de l'essence qui se vend à 4 250 gourdes sur le marché informel.

Kepsen Monestime
Auteur


Réagir à cet article