Un MBA pour développer le milieu des affaires et de la gouvernance politique en Haïti

Depuis 2016, l’Université Notre Dame d’Haïti (UNDH) accueille un programme de Maitrise en Business Administration (MBA), où plus de 250 professionnels de différents domaines ont déjà été formés et sont prêts investir et faire développer le milieu des affaires, tant dans le secteur privé que dans l’administration publique. Plusieurs cadres, anciens étudiants à ce programme, évoquent son utilité pour l’avenir de pays.

Publié le 2022-09-21 | lenouvelliste.com

Beaucoup de pays en développement s’intéressent à l’enseignement du programme de Maitrise en Administration des affaires. Ce programme permet de préparer les managers des entreprises dans tous les secteurs de production, afin d’aboutir à la croissance économique. Toute mauvaise administration des institutions amène à des faibles rendements dans la production, souligne Dr Paul Latortue, expliquant le bien-fondé de ce programme qu’il a implémenté avec son équipe.

Comptables, superviseurs, entrepreneurs, mais aussi des médecins, infirmières, agronomes, professeurs, et autres modèles de professionnels ont suivi ce programme qui entend, entre autres, innover dans nos manières de concevoir et de gérer les institutions. Dans de nombreux pays, les entreprises engagent des professionnels pour élaborer des modèles d’affaires modernes profitables à l’économie nationale. « Un tel programme peut placer les étudiants haïtiens à l’heure du temps et en spectateurs privilégiés de la montée en puissance des meilleurs modèles d’affaires qui ont fait leurs preuves et définissent le monde d’aujourd’hui », croit l’Ing. Clément Bélizaire, ancien étudiant à ce MBA.

Dans les pays latino-américains et des Caraïbes, une importance capitale est accordée aux modèles de gouvernance et d’émergence des institutions. Ce à quoi répond un tel programme de formation qui compte doter le pays des cadres dont il a besoin pour concevoir, mettre en œuvre et assurer son développement en continu, pense M. Clément, directeur général d’E-Power S.A.

« A un moment où l'on fait face à l'une des plus importantes fuites de cerveaux dans notre histoire, et donc à un déficit inquiétant de compétences dans l'administration publique et privée, ce programme arrive comme une bouée de sauvetage pour le pays » croit, pour sa part, Inobert Pierre, médecin, pédiatre avec une vingtaine d'années d'expérience, qui a également suivi le programme.  

Gérer et allouer les ressources financières, temporelles, matérielles et humaines doivent être confiés à ceux qui maîtrisent l'importance du facteur humain dans le processus de la création de richesse, explique, pour sa part, l’Ingénieur-agronome Edex Tidé. Pour ce dernier, un tel programme donne la capacité de prendre en charge des entreprises de n'importe quel secteur, de superviser le travail des collaborateurs de n'importe quel âge et niveau académique, de contribuer à leur compétitivité dans la production des services et biens. Ce MBA va mettre à la disposition du secteur privé et public des compétences, du stock de capital humain, nécessaires pour envisager le développement des communautés haïtiennes sur tous les plans. Une lecture renforcée par Pierre Hugues Henry, cadre du secteur privé, qui croit que la teneur de programme va renforcer la culture d’entreprise, la bonne gestion et la création de nouvelles entreprises tout en formant des professionnels capables de donner des résultats sur tous les fronts.



Réagir à cet article