Des Jérémiens exigent la démission d'Ariel Henry  

Publié le 2022-08-29 | lenouvelliste.com

Des Jérémiens sont descendus dans les rues ce lundi pour exiger la démission d'Ariel Henry. Les protestataires en ont profité pour protester contre la flambée des prix des produits alimentaires, la rareté et la hausse des prix du carburant.

« Nous sommes à bout de souffle. Ici, tout est cher! Le prix des produits alimentaires, malgré la chute du taux de change du dollar américain, reste le même. Les dirigeants et la bourgeoisie haïtienne nous prennent pour des clowns. Ariel doit partir », a scandé un manifestant dans la foulée.

« Aujourd'hui, les magasins à Jérémie refusent de se faire payer en dollars, tout est fixé en gourdes. Vous vous dites que c'est peut-être un soulagement pour ceux dont le salaire est en gourde. Non, ce n'est pas le cas. Le prix actuel, fixé en gourdes, est revu à la hausse », a confié Samuel Lindor, qui croit que l'État et les hommes d'affaires haïtiens sont en train de berner la population. 

À cause de la pénurie, le gallon de gazoline qui se vend normalement à 250 gourdes est passé jusqu'à 3750 gourdes ce lundi à Jérémie. Le sac de riz se vend déjà à 3250 gourdes. Le prix minimum d'une course de taxis-motos est fixé à 100 gourdes. 

À noter qu'au cours de cette journée de tension, un blessé par balle a été enregistré, le marché public, le commerce, les banques et la circulation ont été paralysés. Les manifestants ont barricadé les routes avec des containers et pneus enflammés. Ils ont aussi proféré des menaces à l'encontre du correspondant de Radio Télé Caraibes, M. Franckel Maginaire.

Une autre journée de manifestation est prévue le mardi 30 août 2022.

Flavien Janvier jflavien50@gmail.com
Auteur


Réagir à cet article