Dîner en blanc réussi au Cap-Haïtien

La sixième édition du « Dîner en blanc » en Haïti, la deuxième au Cap-Haïtien, a eu lieu le samedi 13 août 2022. Environ un millier de personnes, participants, invités, organisateurs et représentants de la presse inclus, se sont réunis à Cormier Plage, au Cap-Haïtien pour ce pique-nique où élégance et faste étaient encore au rendez-vous, comme à l’accoutumée. Une réussite à ajouter au palmarès de Modernique & Co Project Management firm, organisateur et producteur de l’événement.

Publié le 2022-08-19 | lenouvelliste.com

Le samedi 13 juillet 2013 se tenait la toute première édition du « Dîner en blanc » en Haïti. D’autres éditions de cet événement initié à Paris par Laurent Pasquier, en 1988, ont eu lieu dans la capitale haïtienne suscitant l’admiration de certains et les commentaires acides d’autres, avant qu’il ne déménage au Cap-Haïtien en 2019. Covid-19 oblige, l’événement a dû observer une pause avant de faire son grand retour cette année, toujours dans la deuxième ville du pays. La grande affluence à ce rendez-vous pour lequel des visiteurs venus en grande partie des États-Unis ont pris d’assaut la cité du roi Christophe le temps d’un week-end prouve que l’engouement pour le « Dîner en blanc » est resté intact. Ce sont donc plusieurs centaines de participants, vêtus de blanc, élégants ou carrément extravagants pour certains, mais rien d’étonnant pour l’occasion, qui se sont retrouvés aux différents points de ralliement.

La simple instruction de porter des chaussures plates a mis la puce à l’oreille de plus d’un et ils sont nombreux à avoir deviné quelle serait leur destination. Le lieu où se tient le dîner, on le rappelle, est tenu secret jusqu’au dernier moment. Mais cela n’a pas suffi pour tuer l’excitation de ceux qui avaient pris l’avion pour manger et faire la fête avec leurs amis. Le cadre agréable de Cormier plage, agrémenté de lanternes et de lumières, a parfaitement fait l’affaire. Et les participants ont vite fait de sortir leurs beaux accessoires pour meubler leurs tables à leur guise. Le repas terminé, ce fut le temps de danser. Là encore, les participants ne sont pas faits prier pour créer l’ambiance. Au fil de la soirée, les DJ Manito et Hot et différents artistes locaux ont assuré l’animation musicale, avec en prime un passage surprise du chanteur Arly Larivière sur la scène.  

Par ailleurs, derrière cette fête réussie on retrouve le travail acharné d’une organisation qui a dû faire face à de nombreux challenges. Aussi, une équipe qui se réjouit de ce succès. « Je suis vraiment contente de voir que les gens ont bien profité de l’événement. 65 à 68% des participants vivent en dehors du pays et je suis contente qu’ils aient répondu à l’appel, qu’ils soient venus supporter le tourisme chez eux », nous dit Fabienne Alphonse-Reid, de Modernique & Co Project Management firm. La jeune femme qui voit le tourisme comme un élément pouvant contribuer au développement du pays, se réjouit de la réponse des Haïtiano-américains. « Ils ont passé tout un week-end au pays, du jeudi 11 août au lundi 15 août, à dépenser dans la ville, mangeant trois fois par jour et visitant les différents sites touristiques. Tout sa se ekonomi lokal lan kap brase », avance-t-elle.

« Au niveau de la sécurité, Cap-Haïtien est prêt à recevoir les touristes », croit Fabienne Alphonse-Reid, saluant l’apport de la PNH, de Politour et de la compagnie de sécurité Sigma. « Il y a toutefois beaucoup de travail à faire au niveau des autres entreprises pour que la ville soit effectivement prête à recevoir les visiteurs. Nous effectuons notre travail de notre côté qui est de faire la promotion de la ville, la promotion du tourisme en Haïti. Mais si nous arrivons à amener 650 personnes au Cap-Haïtien, il revient aux Capois de retenir ces personnes, de leur donner l’envie de revenir. Les entreprises, qu’il s’agisse des hôtels ou des restaurants, doivent travailler sur leur service à la clientèle », recommande-t-elle.

L’organisation d’un événement d’une telle envergure a nécessité de grands préparatifs. Mais, au-delà des différents challenges rencontrés, cette deuxième édition du « Dîner en blanc » demeure une grande réussite et les organisateurs ne comptent pas s’arrêter de sitôt. « L’effort touristique doit se faire sur le long terme et nous continuerons à avancer chaque année », promet Fabienne Alphonse-Reid qui remercie au passage tous ceux qui ont fait le déplacement et tous ceux qui ont contribué à la réussite de l’événement.



Réagir à cet article