SPORT/DEUIL

Le dernier voyage de Gabriel Fleury, fils légitime du vieux tigre

Publié le 2022-08-16 | lenouvelliste.com

Environ deux (2) ans après la disparition de Jean-Reynold Saint-Surin et de Georges Marc-Antoine, la grande famille violettiste pleure le départ d'un autre fils légitime du Vieux Tigre : Gabriel Fleury (Gabo), décédé à Miami le mercredi 10 août 2022 à 3h AM. Il est parti à l'âge de 85 ans.

Né à Port-au-Prince le 24 mars 1937, Gabriel Fleury a décroché son premier "certificat d'études footballistiques" à l'Académie de Paul Baron qui a contribué à l'éclosion d'une pléiade de jeunes footballeurs haïtiens pendant les années 50.

Fils adoptif de Maréchal Miton, le père spirituel de toutes les générations violettistes, Gabo a naturellement défendu les couloirs bleu et blanc sur l'échiquier haïtien du ballon rond tout au long de sa carrière. Brillant avant-centre, "joueur artistique", il représentait l'une des idoles des jeunes de ma génération. Jovial, le sympathique Gabo animait les entrainements du Violette sur le terrain du Petit Seminaire Collège Saint-Martial à la Cité Cadet.

Au début des années 60, le soliste Gabriel Fleury rayonnait au sein de la division offensive du Violette en compagnie de Gérald Delpêche, Georges Marc-Antoine et Gérard Gaspard. Parmi les autres acteurs bleu et blanc de cette époque, citons Max Féquière, Jacky Lamarre, Jean Cadet, Reynold D'Haïti, Manno Georges, Venant Jean-Pierre, Jacques Lahens, Guy Claude, Gérard Lakòl et Wilfrid Soray.

À l'issue de la saison 63-64, le talenteux Ti Gabriel avait décidé de mettre un terme à sa brillante carrière. Mais sur demande de Maréchal Miton, son père adoptif, il continuait à défendre la tunique bleu et blanc jusqu'à la fin de la saison 66-67.

Lors des saisons 64-65 et 65-66  notamment, Gabo était l'un des plus remarquables acteurs du Violette aux côtés des Roland Crispin, Reynold D'Haïti, Jacques Lahens, les jeunes vedettes Philippe Vorbe et Jean-Reynold Saint-Surin, Venant Jean-Pierre, Romane Paul, Félix Bayonne, Ralph Kernizan, Paul Jacques, Gérard Jules, Jacky Benjamen, Georges Marc-Antoine, le jeunes Pierre Bayonne, Frantzy Victor et Ralph Kernizan, Gérard Dossous et le tandem Ti Nènè-Jacques Calixte (ex-Don Bosco).

À l'occasion du mémorable tournoi caraïbéen de 1966 (Coupe François Duvalier) remporté par l'équipe haïtienne, Gabriel Fleury était tellement performant au poste d'ailier gauche qu'il parvint à se classer parmi les cinq meilleurs joueurs de la sélection nationale. Après le tournoi, Papa Doc, grand protecteur des sports, reçut les champions haïtiens au Palais national où, dit-on, il a organisé un tirage au sort. La chance sourit à Gabriel Fleury qui participa à la Coupe du monde de 1966 en Angleterre. Un précieux cadeau du Président François Duvalier !

Le mercredi 10 août 2022, le regretté Gabriel Fleury a retrouvé ses partenaires disparus de la sélection nationale et du Violette sur le "terrain de l'autre monde". Un autre mapou sportif est tombé. Sincères condoléances à sa femme, ses enfants, ses parents, à la grande famille du Violette et aux compagnons de sa longue carrière.

Raymond Jean-Louis
Militant sportif

Auteur


Réagir à cet article