Tension à la frontière haïtiano-dominicaine, au niveau d'Anse-à-Pitres

Publié le 2022-08-05 | lenouvelliste.com

Une personne tuée et trois autres blessées à la frontière haïtiano-dominicaine vendredi 5 août 2022. Cet incident s'est produit à la suite d' une dispute entre un Haïtien dénommé Immercher TheolyVilasky Cherenfant, alias Tiremon, 35 ans, et un garde dominicain. Dispute qui s'est transformée en bagarre.  

Selon les témoins sur place, la victime voulait transporter à moto une génératrice en provenance de Pedernales pour alimenter son atelier de soudure à Anse-à-Pitres. Les gardes frontaliers dominicains s’y opposaient  à ce que la victime transporte la génératrice. Une bagarre a alors éclaté. Le militaire a tiré à bout portant  avec son fusil de calibre 12 et a atteint  la victime au côté droit de son thorax, et à cette même occasion deux autres personnes: Pierre Lucson 28 ans et Ficidor Wiscel, sont aussi touchées par balle et transportées à l'hôpital à Pedernales.

« Le trou perforé par le projectile au thorax du mort nous laisse voir son poumon à l'intérieur de son corps », a rapporté au Nouvelliste le juge de paix de la commune, Marc Anglade Payoute. 

En réaction, la population d'Anse-à-Pitres a gardé en otage durant quelques heures deux ressortissants dominicains travaillant à la frontière pour la mairie d’Anse-à-Pitres. Elle a manifesté pour réclamer justice pour les victimes, très acide envers l'État haïtien, qui, selon elle, néglige le pays à un tel point  que les blessés victimes du garde dominicain sont obligés de se rendre en République dominicaine pour recevoir les soins que nécessitait leur cas, parce qu'Anse-à-Pitres n’a pas d'hôpital et son centre de santé est sous-équipé.

La  frontière au niveau d’Anse-à-Pitres a connu une journée très mouvementée après cet incident ; la population était très en colère contre les gardes dominicains.

Pierre-Paul ANCION
Auteur


Réagir à cet article