30 milliards de gourdes de financement monétaire au 30 juin 2022

Publié le 2022-08-02 | lenouvelliste.com

 L’État dépense plus qu’il ne collecte de recettes. Au 30 juin 2022, le financement monétaire est de 30 milliards de gourdes, le double comparativement à l’exercice précédent. Mais l'État promet de ne pas dépasser les 47 milliards de gourdes de financement monétaire prévu pour l’exercice en cours, selon les informations partagées par la Note de politique monétaire du troisième trimestre par la BRH, mardi 2 août 2022.         

« Au niveau des finances publiques, la situation est marquée par des tendances inverses au niveau des recettes et des dépenses publiques. La faiblesse de l’activité économique jointe à la perturbation des activités au niveau de certains organismes de perception a miné les efforts de collecte des recettes fiscales du trimestre précédent. Ainsi, conséquemment, les taxes et impôts perçus par l’État haïtien ont chuté de 12,43 %, passant de 30 494 MG à 26 702,25 MG au cours du troisième trimestre 2021-2022. Cette évolution des recettes fiscales au cours du trimestre sous étude a reflété celles perçues au niveau interne, les recettes douanières ayant crû de 9,21 % après 6,47 % antérieurement », peut-on lire dans cette note de politique monétaire qui souligne que « les dépenses publiques, quant à elles, ont crû de 52,29 % pour s’établir à 47 870,03 MG. »

« Quoiqu’en hausse de 15,72 % par rapport à la même période de l’exercice passé, les recettes cumulées d’octobre 2021 à juin 2022 n’ont représenté que 39 % des ressources totales de l’État établies à 213 981,47 MG. Au niveau des autres ressources utilisées par l’État, sont prises en compte les émissions de billets de trésorerie dont le total a atteint 113 942,8 MG à la fin du trimestre sous étude. Parallèlement, les décaissements effectués sur les 9 premiers mois de l’exercice ont totalisé 248 234,7 MG, dont 124 424,6 MG de dépenses budgétaires.

Ainsi, au 30 juin 2022, les opérations budgétaires et de trésorerie se sont soldées par un déficit de 34 045,3 MG qui a été partiellement financé par la Banque de la République d'Haïti (BRH) à hauteur de 30,616.7 MG au 30 juin 2022 contre 15 844,20 MG en mars », a indiqué la BRH. « Cependant, ce niveau du financement monétaire reste en dessous du plafond de 47 114,8 MG inscrit dans le budget 2021-2022 », selon la Note de politique monétaire.

Roberson Alphonse 

Auteur


Réagir à cet article