Projet collectif

Pour l’éducation à l’environnement et des changements climatiques en Haïti

Un groupe d’étudiants, engagés dans la lutte pour la protection de notre environnement et contre les changements climatiques, lance une campagne de mobilisation allant du 22 juillet au 30 novembre 2022, auprès d’un ensemble de jeunes et d'écoliers du pays, notamment en milieu rural, afin de les sensibiliser aux attitudes et comportements à adopter face aux conséquences des catastrophes naturelles, mais surtout aux changements climatiques en Haïti.

Publié le 2022-08-01 | lenouvelliste.com

Jacky Duvil est doctorant en changements climatiques et géographie humaine & régionale, en cotutelle internationale à l’université Paris VIII Vincennes Saint-Denis et l’Université Quisqueya (UNIQ). Katia Bazile est actuellement en master 1 en sciences humaines et sociales , les métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation des PLC (1er degré). Parcours en Histoire-Géographie à Paris SACLAY-Université de Versailles St- Quentin en Yvelines. Insky Pierre-Louis est détenteur d’un master 2 en droit international et comparé de l’environnement de l'Université de Limoges. Les trois ont soumis le projet commun qui a retenu l’attention des membres du jury dans le cadre d’un concours organisé l’an dernier par le Réseau international étudiant pour le climat (UNIC), issu de l’Université Laval (Québec-Canada).

« 10 000 jeunes et écoliers sont visés dans le cadre de cette mobilisation sur les risques des changements climatiques et à la gestion des déchets, sur la nécessité de protéger et de préserver ses ressources naturelles, les gestes écologiques ainsi que sur les comportements adoptés en cas de catastrophes naturelles », selon ce qui est prévu dans le cadre de ce projet ouvert au support de tout citoyen ou organisme.

Parce qu’Haïti figure indubitablement parmi les pays les plus menacés par les catastrophes naturelles dans la région caribéenne. Parce que chaque année, le pays enregistre des secousses sismiques et est confronté à d’autres phénomènes et risques de catastrophes naturelles. Parce que plusieurs observateurs avisés évoquent l’évidence des signaux des changements climatiques en Haïti. Parce que, néanmoins, tout laisse croire qu’il existe une certaine indifférence, voire une ignorance du côté de la population quant aux attitudes et comportements à avoir face à ces situations, ces jeunes étudiants, interpelés par le sujet, proposent ce projet collectif comme une contribution aux solutions proposées sur la table. 

Lancé en 2020 par l’Université Laval, l’UNIC est une communauté où des étudiants du plusieurs pays du monde partagent, apprennent, collaborent et agissent ensemble pour le climat. Actuellement, plus de 60 pays forment ce réseau qui compte sur l’appui de plusieurs partenaires universitaires à l’échelle mondiale pour promouvoir les idées ainsi que les projets portés par ses membres.



Réagir à cet article