Barreau des Côteaux : Me Yvelise Saintidor championne du concours de plaidoirie

Me Yvelise Saintidor, avocate stagiaire au barreau de Côteaux, a remporté le concours de plaidoirie organisé par le barreau de cette juridiction. Cette activité s’inscrit dans le cadre du concours de plaidoirie organisé par la Fédération des barreaux d’Haïti. En conséquence, Me Saintidor devra représenter prochainement son barreau d'attache et concourir pour le prix final.

Publié le 2022-07-28 | lenouvelliste.com

Autrice de deux superbes prestations, Yvelise Saintidor, avocate stagiaire au barreau de Côteaux et étudiante en journalisme à l’ISNAC, est sortie vainqueure du concours de plaidoirie organisée dans la juridiction de Côteaux. Sa capacité d’imagination, ses analyses juridiques et son éloquence l’ont permis de prendre l’avantage sur ses concurrents, jusqu’à remporter la palme.

Dans un premier temps, la gagnante de ce concours était opposée à son confrère Michelet Daudier qui argumentait contre le droit de plaider coupable. À la deuxième phase des joutes oratoires, l’avocate stagiaire plaidait en faveur du pouvoir du juge de créer le droit. Une plaidoirie qui peut servir tant à valoriser qu’à délimiter les frontières de la jurisprudence comme source du droit. La délicatesse de l’avocate défenseure des droits humains a convaincu le jury.

Ce jury était constitué du président de la Fédération des barreaux, Me Jacques Létang, également bâtonnier de l'ordre des avocats des Côteaux, de la juge d’instruction au tribunal de première instance des Cayes, Magistrate Rose Marthe Louis-Jeune et de l’ancien commissaire du gouvernement au parquet près le tribunal de première instance des Cayes, Me Marcelo Jean-Louis.

Originaire du Sud, Me Yvelise Saintidor se distingue par sa maitrise du verbe et son désir de se faire un nom dans ce domaine. Finaliste de la 5e édition du concours de plaidoirie sur les droits humains organisé par le Bureau des droits humains en Haïti (BDHH), l’avocate stagiaire est membre de l’équipe juridique de cette institution qui défend les personnes en situation de vulnérabilité.

À l’issue de cette compétition, Me Saintidor représentera le barreau des Côteaux à la deuxième édition du concours national de plaidoirie de la FBH. À ce grand oral, 18 avocats devront s’affronter pour remporter le titre national, à l’occasion du Congrès de ladite fédération, prévu en septembre prochain. Aussi, l’avocate stagiaire aura à défendre son barreau au mythique concours de plaidoirie de la Conférence internationale des barreaux (CIB) qui réunit les barreaux de 47 États de tradition juridique commune.

Pour Yvelise Saintidor, sa participation à ces joutes participe à la défense des causes des « parias » de la société en raison de leur sexe, leur confession, leur orientation, entre autres critères discriminatoires. Sensible à la cause des droits humains, la championne de ce concours de plaidoirie souhaite continuer à mettre ses compétences au service notamment des femmes et des filles victimes d’abus et de violences sexuelles.



Réagir à cet article