G7 Mizik Band célèbre son 13e anniversaire aux Cayes

Le groupe compas G7 Mizik Band a célébré son 13e anniversaire le dimanche 26 juin 2022 dernier dans les hauteurs de Bergeau, aux Cayes, à Vetiver Hills Hôtel et Restaurant lors d’une soirée privée donnée pour le plaisir et le bonheur de ses fans. Une belle fête qui a fait rayonner l’éclat du compas dans la 3e ville du pays.  

Publié le 2022-07-01 | lenouvelliste.com

Le décor était impeccable pour cette soirée de fête dans les jardins de Vetiver Hills. Pour son 13e, le groupe a expérimenté un tout autre format. Celui de rassembler majoritairement des hommes d’affaires de la ville. Ce, dans l’objectif de renforcer son fanbase, trouver du financement pour produire un album et effectuer une tournée dans les Antilles notamment à Guyane.

Sous les applaudissements du public, le chanteur John Youki Laguerre a entamé la soirée d’anniversaire avec « Pouvwa lanmou », musique mythique du groupe et tant adulée par les Cayens.  Mais, il a fallu attendre Hugues Ybrahim dit Ybra, pour sortir le public de son mutisme. L’artiste a invité le public à danser au rythme de plusieurs musiques sélectionnées pour l’occasion. Sans transition, Ybra a su tenir éveillé les fans de G7 avec « Pam nan », un autre titre à succès du groupe. La mélodie caressante de « Pam nan », sorti il y a un an, a embrasé les locaux de Vetiver Hills.

« Le 13e anniversaire du G7 a été célébré plus grandiosement cette année. Dans un premier temps nous avions célébré avec les enfants, qui représentent l’espoir, en jouant de la musique, en dansant et en partageant avec eux des notions sur leurs droits, sur la musique et sur le patriotisme. Nous avions aussi effectué une visite à la prison civile des Cayes où nous avions rencontré et aidé les prisonniers suite aux cris d’alarme lancé par le chef du parquet des Cayes, Ronald Richemond sur la situation difficile à laquelle le centre carcéral fait face », a informé lors de la soirée, le responsable artistique et logistique de G7 Mizik Band, Fen Josil.

Il a aussi fait le point sur le peu de soutien des entreprises de la place aux activités de la ville. C’est en effet un constat criant, les businessmen ne soutiennent quasiment pas les groupes musicaux. Et pour contourner cela les membres de G7 ont décidé d’adopter une autre approche. « Au lieu de les critiquer, nous les avions invités à savourer notre musique dans un endroit sécuritaire afin de les inciter à devenir des fans, mais aussi des sponsors », a poursuivi Fen Josil. Selon lui, beaucoup parmi les invités ont répondu favorablement à leurs projets consistant à terminer leur album, effectuer une tournée dans les Antilles et agrandir la logistique du Jazz. « Notre rêve est de représenter le Sud valablement », a lâché avec fierté Fen Josil.

Au terme de la soirée, Fen Josil n’a pas hésité à exprimer sa satisfaction. « Les invités ont répondu à l’appel, ils en sont sortis satisfaits, des entrepreneurs ont endossé leur cause et le groupe a bien délivré la marchandise », a dit le responsable artistique de G7. « On a travaillé dur et nous sommes satisfait du résultat », a lâché Fen Josil.

Jordany Junior Verdieu

Auteur


Réagir à cet article