Gonaïves : des Haïtiens vivant à l’étranger honorent la mémoire de Me Hugues Saint-Pierre

Publié le 2022-06-30 | lenouvelliste.com

Rebaptisée "Place Hugues Saint-Pierre", la place du carrefour Turenne a été inaugurée le dimanche 26 mai 2022 après plusieurs mois de travaux de  réaménagement grâce au financement de l'Alliance gonaïvienne d'outre mer (AGOM). La cérémonie s'est déroulée en présence de diverses autorités et membres de la société civile dans la cité de l'indépendance.

Dans sa déclaration, le président du comité local de l'AGOM, maître Joanes Clairzius, journaliste et professeur respecté depuis des décennies, estime qu'il était important, avec l'autorisation de la mairie, de rebaptiser la place Hugues Saint-Pierre en signe de reconnaissance et d'hommage à l'éminent intellectuel et homme intègre qu'il était. « Dans une époque où les valeurs s'effritent, il est nécessaire d'immortaliser certains de nos modèles et le professeur Saint-Pierre en fait partie », a-t-il argué.

Participant à la cérémonie, Emmanuella Saint-Pierre, la dernière fille du professeur Hugues Saint-Pierre, a remercié l'équipe d'AGOM et s'est dit honorée, au nom de la famille, de voir que les qualités et la bonté de son père ne sont pas jetées aux oubliettes. L'un des agents intérimaires de la commune, Fontaine Badio, s'est estimé heureux aussi que la mairie ait aidé dans la réalisation d'un tel projet en donnant certaines autorisations.

Lors des travaux, l'équipe d'AGOM et la firme XPLÒ Group ont utilisé uniquement la main d'œuvre se trouvant dans la périphérie de la place à Biennac et au carrefour Turenne, de la conception jusqu'à la fin. Les membres de l'association ont par ailleurs annoncé la signature d'un contrat avec la firme Bioénergie pour le ramassage d'ordures tous les weekends. Dans l'idée de continuer à contribuer au développement de la cité de l'indépendance, l'équipe d'AGOM annonce déjà d'autres projets comme la pose d'un gazon synthétique sur le terrain de Savane Poudrière et un projet de réaménagement de la place Bouteille, entre autres, et les appels d'offres sont déjà lancés.

Après avoir remercié tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à la réalisation du projet, le coordonnateur Wilbert Estiverne, dit Wes, réclame la collaboration de tous afin de maintenir en vie et propre le plus longtemps possible la place et invité tous ceux qui ont la volonté de rejoindre l'équipe d'AGOM à le faire.

Me Hugues Saint-Pierre fut doyen à l'école de droit et des sciences économiques des Gonaïves et ancien président de la cour d'appel de la ville. Réputé d'avoir été  un homme intègre doté d'une grande capacité intellectuelle, il avait perdu la vie le 24 avril 2007, à l’âge de 75 ans, à la suite d'un accident à Port-au-Prince. Il avait chuté en montant à bord d'un véhicule de transport en commun qui avait démarré brusquement. Transporté d'urgence à l'hôpital, il n'avait pas survécu.

Les travaux de réaménagement ont été financés par l'Alliance gonaïvienne d'outre mer (AGOM) à hauteur de 26 000 dollars américains. AGOM est une structure regroupant des Gonaïviens vivant à l'étranger, dont plusieurs anciens journalistes ayant travaillé pour différents médias de la ville et de la capitale. Selon Charles Hubert Zamor, ancien journaliste et l'un des membres fondateurs de l’organisation, son but est de contribuer à la revalorisation  de la cité de l'Indépendance.

          John-Becker Jean 
Auteur


Réagir à cet article