Port-Salut: un hôtelier déverse des tonnes de déblais sur la plage Pointe-Sable

A Port-Salut, plusieurs voix se sont élevées le 14 juin dernier contre le propriétaire de l’hôtel Forteress Inn qui déversait au bord de la plage Pointe-Sable des tonnes de déblais à l’insu des autorités de la commune. Informé de la situation, le directeur départemental Sud du ministère de l’Environnement, Jean Marc Cherisier, s’est rendu sur place afin de suspendre la décharge. 

Publié le 2022-06-22 | lenouvelliste.com

L’entrée de la plage Pointe-Sable est complètement impraticable. Depuis le passage de l’ouragan Matthew, la route avait subi de forts dommages. Une situation aggravée par le séisme du 14 août 2021 où même à pied les gens évitent d’arpenter cette zone de la plage. Sans consulter la mairie de Port-Salut, le propriétaire de l’hôtel Forteress Inn a déposé des déblais au bord de la plage, une action qui a suscité la grogne des habitants de la zone et d'internautes. 

 « Le dépôt des débris sur la plage nous dérange. Les touristes ne sont quasiment plus attirés par les lieux et nous visitent de moins en moins », s'est plaint Jocelyn Dupalis, un marchand de la plage. Pointe-Sable était une des plus belles plages de la côte sud, maintenant les gens en font un espace de débris, a-t-il poursuivi. 

« C’est à cause de la négligence de l’Etat et particulièrement les autorités locales que cela s’est produit. Nous n’avions pas souhaité que le séisme détruise l’hôtel mais l’État devait accompagner la victime pour l’aider à déblayer sa maison », a soutenu un habitant de la zone, requérant l’anonymat. 

Johnson Phycien a appris la nouvelle à travers les réseaux sociaux tout comme beaucoup d’autres. Interpellé, il s’est vite engagé à faire répandre la nouvelle et en informer les autorités, a-t-il ajouté. Selon lui, le dépôt de ses débris est néfaste pour les poissons et diminue l'affluence de touristes dans la zone qui a perdu sa splendeur

«Déposer les déblais sur la plage est une chose grave», a fait savoir Jean Marc Chérisier, DDS du ministère de l'Environnement. Selon lui, ils contiennent beaucoup de matériaux qui peuvent tuer les espèces marines.

Sur ordre du ministre de l’Environnement, James Cadet, le directeur Sud, Jean Marc Chérisier a arrêté provisoirement le chantier tout en informant qu’il identifiera un nouveau site de décharge avec la mairie sous peu. 

Se disant préoccupé par la menace que crée le dépôt des déblais au bord de la mer, le  DDS Jean Marc Chérizier a alerté l’action publique à travers une correspondance adressée au parquet des Cayes le lundi 21 juin 2022. Dans la requête, le DDS de l’Environnement demande au chef du parquet d’ordonner le tribunal de paix de Port-Salut d’intervenir pour suspendre cette activité et d’enjoindre aux propriétaires de l’hôtel de procéder à l’enlèvement des déblais.

Jordany Junior Verdieu
Auteur


Réagir à cet article