L'Institut de Danse Lynn Williams Rouzier clôture son année en beauté

L'institut de danse Lynn W. Rouzier (IDDLWR) a bouclé en beauté son année de cours avec un spectacle de « Dance » qui a lieu ce samedi 18 juin 2022 à l'hôtel Royal Oasis. Un public composé de parents d'élèves, de danseurs comme, entre autres invités, a assisté à ce spectacle. Cette activité a mis en exergue des danseurs de tout âge à travers une pluralité de chorégraphies bien exécutées.

Publié le 2022-06-20 | lenouvelliste.com

Ce samedi, à l’hôtel Royal Oasis, il est 11 heures 40 du matin, des invités ont déjà pris place dans la salle où doit se dérouler le spectacle de danse et attendent avec curiosité la programmation qui leur est réservée. Une dizaine de minutes plus tard, l’assistante directrice de l’Institut de dance, Marynn Rouzier gravit le podium pour ses propos de bienvenue avant de faire place aux élèves-danseurs. 

C’est un spectacle qui débute sous un air de Lindsey Stirling. Sur la scène, une fillette vêtue d’une robe noire, tenant dans sa main une fleur, donne le ton à travers ses pas de danses. Par la suite, des élèves de l’IDDLWR procèdent à la passation de la fleur de main en main comme pour passer en revue les différentes classes de danse suivant leur âge. Ainsi, s’achève la première chorégraphie. 

Le spectacle ne s’est pas arrêté là. Les danseurs et danseuses de l’institut ont enchaîné avec d’autres chorégraphies en groupe ou en solo pour les délices de l’assistance qui ne s’est pas fait prier pour apprécier chaque prestation. Ballet classique, contemporain, acrobatique, Afro…un mélange très diversifié, avec au total 30 chorégraphies séparées en trois entractes, a été offert au public. Par ailleurs, vers la fin de l’événement, un hommage a été rendu à la directrice fondatrice de l’institut, Lynn Williams Rouzier pour « son courage et sa force » durant ses 56 années de contribution à former des générations de danseurs. En ce sens, une chorégraphie, « We are 56 » lui a été dédiée.

En somme, ce fut un spectacle de bonne facture et qui pourrait être apprécié par monsieur tout le monde. Bien plus qu’il ne fallait pour susciter la fierté des parents. A l’instar de ma voisine d’à côté qui s’est mise debout à un moment du spectacle. « C’est ma fille, la voilà », a-t-elle lâché toute émue, indiquant du doigt l’une des danseuses.

« Ma petite fille danse depuis l’âge de 3 ans. Elle avait dû s’arrêter en chemin pendant une année, mais elle y est retournée. Je suis très fière de la voir aujourd’hui, elle a 16 ans et c’est le fuit d’énormes sacrifices et persévérances », s’exulte un peu plus loin une quinquagénaire souriante.  

Ce spectacle, d’environ 2 heures, est né d’une volonté, de l'avis de l’assistante directrice de l’institut, de clôturer l’année de cours tout en évaluant les élèves-danseurs. « C’est comme une graduation. Une manière pour nous de voir quels élèves sont prêts pour changer de classe et ceux prêts pour partir en compétition ailleurs », a précisé Mme Rouzier. D’autres étapes sont également prévues notamment des examens de fin d’années à la suite de ce spectacle, à en croire la responsable de l’institut de danse Lynn William Rouzier.



Réagir à cet article