Sang : Haïti a besoin de donneurs volontaires

Les associations « konbit san pou san » et « Renagsang » ont été honorées, le mardi 14 juin 2022, par le Programme national de transfusion sanguine (PNST) à l'occasion de la Journée mondiale du don de sang.

Publié le 2022-06-17 | lenouvelliste.com

Un nombre croissant d'organisations et d'institutions organisent des collectes de sang à des moments spécifiques de l'année en signe de solidarité aux futurs receveurs. D'autres, au contraire, le font en cas de catastrophe naturelle comme le pays en connait souvent ces dernières années. Cependant il est rare de trouver des associations dont le champ d'activité est la collecte de sang de manière régulière année après année. « Konbit san pou san », dans la même lignée que Renagsang s'inscrit dans ce champ d'activité qui aide à sauver des vies quotidiennement.

Cette association créée par Louino Robillard et le Dr Cassandra Jean François organise depuis 2020 plusieurs séances de collecte de sang avec une régularité qui permet aux responsables du Programme national de transfusion sanguine de pouvoir répondre aux incessantes demandes.

« Personne ne devrait perdre la vie à cause de la non-disponibilité du sang nécessaire pour la transfuser», plaide l'association « Konbit san pou san » tout en rappelant que sur les 75 000 à 80 000 demandes de pochette de sang chaque année, le PNST n'arrive à satisfaire que 25 000 à 30 000 demandeurs.

«Face à cette disparité, nous nous engageons à travailler de concert avec les autorités en vue d'encourager les hommes à faire 3 à 4 dons par année, et les femmes 2 à 3», déclare le comité du « Konbit san pou san », dirigé par Jerry Registre.

Nancy Lainé a également reçu une plaque d'honneur au nom du Renagsang du Programme national de transfusion sanguine le 14 juin 2022, soit la 3e distinction en 6 mois, soulignent les responsables de cette association.

Pour le Dr Ernst Noël, directeur du Programme national de transfusion sanguine, cette cérémonie s'inscrit dans le cadre de la plaidoirie du Programme national de transfusion sanguine pour avoir en Haïti plus de donneurs volontaires et réguliers. «L'objectif est fixé à 40%, mais nous sommes à 12% de donneurs volontaires pour l'année 2021. Nous devons redoubler d'efforts en 2022 pour sensibiliser la population dans ses différentes composantes», soutient le Dr Ernst Noël.

«Les associations honorées hier, poursuit le directeur du PNST, aident le ministère de la Santé publique et de la Population à faire ce travail de don volontaire et régulier, seul capable de permettre au programme de répondre efficacement à ses objectifs. »



Réagir à cet article