L’UEH crée des prix d’excellence pour mettre en valeur les meilleurs travaux académiques 

Conscient de la nécessité d’institutionnaliser la recherche au sein de l’Université d’État d’Haïti (UEH), le Conseil exécutif de l’université, en référence aux articles 141, 142, des règlements généraux de la recherche, informe avoir créé huit prix d’excellence afin de récompenser et mettre en valeur les meilleurs travaux des chercheurs et apprentis chercheurs.

Publié le 2022-06-22 | lenouvelliste.com

À travers le bureau du vice-rectorat à la recherche, l’Université d’État d’Haïti (UEH) souhaite mieux remplir sa mission de recherche et de production de savoir. Dans une circulaire publiée en date du 3 juin 2022, le conseil exécutif de l’université confirme avoir créé huit prix d’excellence pour répondre à l’orientation 5 de son plan stratégique 2011-2020 et à ses règlements généraux de la recherche. Cette initiative vise, d’une part, à encourager et mettre en lumière les travaux académiques et, d’autre part, d’honorer la mémoire des professeurs qui ont produit des travaux remarquables au sein de l’université.

Dans ce contexte, un appel à manifestation d’intérêt 2021-2022 a été fait pour le prix d’excellence Me Monferrier Dorval. Ce prix récompensera chaque année les meilleurs travaux de licence, de maitrise et de doctorat de l’année précédente dans le triple domaine des études juridiques, administratives et travail social. Une enveloppe de sept cent cinquante mille gourdes est consacrée à ce prix. « Deux cent mille gourdes pour le meilleur mémoire de licence, deux cent cinquante mille gourdes pour le meilleur mémoire de master et trois cent mille gourdes pour la meilleure thèse de doctorat », lit-on dans un appel à manifestation d’intérêt portant la signature de Jacques Blaise, vice-recteur à la recherche.

Le prix de Pierre Vernet récompense les meilleurs travaux de maitrise et de doctorat en sciences humaines et sociales et sciences pures. Les prix de Claude Souffrant et de Michel Hector seront attribués pour les meilleurs travaux de premier cycle doctorat en sciences humaines et sociales et sciences pures. Les prix d’Erick Ekman et le prix de l’encadreur pour un enseignant distingué dans sa carrière ou durant ces cinq dernières dans la direction de travaux.

Les deux derniers prix seront décernés sous l’appellation prix de femme de science et Grand prix de l’UEH. Le dernier est considéré comme la plus haute distinction décernée au personnel scientifique de l’université qui peut être accordé soit à titre personnel ou en équipe, lit-on dans la circulaire portant la signature des professeurs Fritz Deshommes, recteur de l’UEH, Jean Poincy, vice-recteur et Jacques Blaise, vice-recteur à la recherche.

Au cours des 10 dernières années beaucoup d’efforts ont été consentis dans le domaine de la recherche à l’Université d’État d’Haïti. « Ces dernières années il y a plus d’engouement pour la recherche et, de fait, beaucoup d’activités de recherche ont été entreprises. Il y a aujourd’hui entre 15 et 17 laboratoires de recherche reconnus qui regroupent plusieurs champs d’étude. Certains d’entre eux ont une accréditation internationale. Le cas de Ladirep à la Faculté d’ethnologie ou Urgeo à la Faculté des sciences », a expliqué Wilson Dorlus, secrétaire général de l’UEH.

Cependant, l’UEH a dû faire face à beaucoup de difficultés en termes de recherche et production de savoir. « On a été confronté à des problèmes institutionnels, des problèmes de publication, et un manque de fonds pour la recherche. C’est vrai qu’aujourd’hui il y a les éditions de l’université, un fonds d’appui à la recherche (FAR), le travail doit continuer », a promis M. Dorlus.

Jean Junior R. CELESTIN celestinjunior30@gamil.com
Auteur


Réagir à cet article