Dessalines à Paris

Le dernier film documentaire du cinéaste Arnold Antonin «Jean-Jacques Dessalines, le vainqueur de Napoléon Bonaparte» était en salle au cinéma Lincoln de Paris, le mardi 17 mai 2022. Malgré la baisse de fréquentation des salles en ce moment, l’avant-première de ce film documentaire a drainé un grand public à la rue Lincoln à quelques mètres des Champs Elysées.

Publié le 2022-05-19 | lenouvelliste.com

19 h 45. Le soleil d’après-midi refuse de laisser la place à la soirée naissante. Une longue file est à l'entrée du cinéma Lincoln. Ce n’est ni pour un spectacle ni pour un concert ou pour la sortie d’un blockbuster américain. « C’est l'avant-première d’un film réalisé par un cinéaste haïtien », ai-je répondu au chauffeur de taxi, curieux, qui voulait à tout prix savoir ce qu'il se passait à l'autre bout de la rue. 

Le public avait répondu à l’invitation du cinéaste. Hommes et femmes, jeunes et vieux attendaient, sans s'impatienter, leur tour pour entrer en salle. Depuis l'avant-première de Freda, signé Gessica Généus en octobre 2021, on n’avait pas eu droit à l’avant-première d’un film réalisé par un Haïtien dans la capitale française. 

Au lieu d’une, deux salles ont été remplies pour l’avant-première de cette œuvre qui rend hommage à l'empereur Jean-Jacques Dessalines, ancien esclave, vaillant combattant, père fondateur de l'indépendance et vainqueur de Napoléon Bonaparte. Après la projection du film, le cinéaste a pris le temps d'échanger avec le public durant une heure environ et de répondre aux questions de l’assistance. 

Dessalines a pris Paris. Ce n’est pas une surprise tant on connaît l’audace et la bravoure du général. Les questions que pose le film sont cependant restées sans réponse : que penserait Dessalines s’il se réveillait aujourd’hui ? Quels sont les projets des Haïtiens de 2022 ? 



Réagir à cet article