Six mois après le séisme, les défis persistent

Publié le 2022-02-15 | lenouvelliste.com

Quand le séisme a frappé la péninsule sud d’Haïti le 14 août 2021, nous ne pouvions anticiper l'ampleur des dégâts. Selon les données officielles, le séisme a touché 800 000 personnes, dont 340 000 enfants, fait plus de 2 200 morts et 12 700 blessés, endommagé ou détruit 115 000 habitations, 97 institutions sanitaires et 1 250 écoles dans les départements du Sud, des Nippes et de la Grand'Anse. Plus de 260 000 enfants ont besoin d’assistance humanitaire. L’ensemble des dommages et des pertes est estimé à 1,62 milliard de dollars, tandis que les besoins de relèvement s'élèvent à 1,98 milliard de dollars.

L'UNICEF a été à l'avant-garde de la réponse dès les premières heures qui ont suivi la catastrophe naturelle. En moins de 24 heures après le tremblement de terre, nous avons envoyé dans le sud six kits médicaux d'urgence contenant des médicaments et autres fournitures essentiels pour prendre en charge 30.000 personnes. En appui au Ministère de la santé publique et de la population (MSPP), nous avons déployé 24 cliniques mobiles dans 18 communes reculées, pour fournir des soins de santé à 52 000 personnes, tout en ouvrant l'accès à la vaccination contre la COVID-19. L’UNICEF a repositionné des intrants d’urgence pour prendre en charge plus 27 000 enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition aiguë. Près de 22.000 ont été dépistés et 4 800, traités.

En appui à la Direction générale de la protection civile (DGPC), des équipes ont distribué près de 23 000 kits d'hygiène, comprenant du savon, des produits de traitement de l'eau à domicile et des kits d'hygiène menstruelle pour couvrir 121.000 personnes. En soutien à la Direction Nationale de l'Eau Potable et de l'Assainissement (DINEPA), des camions-citernes ont facilité l'accès à l'eau potable à plus 419 000 personnes. La construction de 75 blocs de latrines respectant les normes d'accessibilité pour les personnes handicapées se poursuit sur les sites de déplacés. L’UNICEF a également soutenu l’acquisition de matériels hydrauliques et la prise en charge de brigades pour la remise en état de 22 systèmes d’adduction d’eau endommagés, afin que 120.000 personnes regagnent un accès durable à l’eau potable.

En collaboration avec l'Institut du Bien-Être Social et de Recherches (IBESR) et d’autres partenaires, l’UNICEF a facilité la réunification de 171 enfants non accompagnés ou séparés avec leur famille, et pourvu un soutien psychosocial et une assistance alimentaire et d'hygiène à plus de 500 familles d’enfants vulnérables.  Plus de 19.000 filles et garçons ont bénéficié d'activités psychosociales et récréatives dans 50 « espaces amis des enfants », pour aider les enfants à regagner une certaine sens de normalité, après les traumatismes qu’ils ont vécus.

D'innombrables efforts ont également été consentis afin que le 4 octobre, un mois après l'ouverture nationale des classes, les écoles du Grand Sud ouvrent leurs portes. Nous nous sommes engagés à construire 900 salles de classe dans 150 écoles, en collaboration avec des ONG et des firmes privées locales. A ce jour, 230 espaces d’apprentissages sont en phase de construction dans 38 écoles. 74 000 kits scolaires et 1 600 kits pédagogiques ont été distribués aux élèves et aux enseignants dans 297 écoles. Cet important travail se fait avec l’aide des jeunes U-Reporters issus des communautés que nous servons.

Aujourd’hui, six mois après le tremblement de terre, alors que nous amorçons la reconstruction et le relèvement, les défis persistent. Des dizaines de milliers d'enfants attendent avec anxiété que plus de 1000 écoles soient réhabilitées ou reconstruites, afin qu'ils puissent retrouver des conditions d’apprentissage adéquates. Les efforts seront poursuivis en termes de maintien de l’approvisionnement en eau potable et l’hygiène, pour éviter la résurgence de maladies d’origine hydrique comme le choléra, après trois ans sans qu’aucun cas de choléra ne soit rapporté en Haïti. La situation nutritionnelle des enfants reste précaire pour des familles qui ont presque tout perdu après le séisme. Les cliniques mobiles se poursuivent là où les institutions sanitaires ne sont pas encore réhabilitées ou reconstruites.

Je voudrais remercier les bailleurs qui nous accompagnent depuis six mois et en appelle à la communauté internationale à maintenir cet élan de solidarité. Fin 2021, l'UNICEF a demandé 97 millions de dollars par le biais de l'Appel humanitaire pour les enfants (HAC) afin de répondre aux besoins urgents de 950 000 personnes, dont 520 000 enfants, causés par l'impact combiné du séisme de 2021, des catastrophes naturelles liées au climat, de la crise politique et socio-économique persistante, de l'insécurité due à la violence des gangs, des retours forcés, des déplacements internes et de la pandémie de COVID-19. Jusqu'à présent, seul un tiers du financement requis a été levé. Cette requête de financement sera mise à jour et révisée en fonction des besoins émergents, et en étroite coordination avec les autorités haïtiennes et les partenaires.

Bruno Maes

Représentant de l'UNICEF en Haïti

Auteur


Réagir à cet article