Team Madada : Un album pour bientôt

D’un groupe d’amis qui se réunissaient régulièrement pour enregistrer leurs morceaux au studio de Rugga Records à la rue St-Honoré, Team Madada est devenu cette formation désormais incontournable du genre musical rabòday. De 2019 à nos jours, rares sont les hits qui ne portent pas la macule de ces sept gars faisant partie, en quelque sorte, de ceux ont redoré le blason de ce rythme trop longtemps controversé. Accrochée à ce début assez prometteur, la bande au maestro Colmix promet un album pour bientôt.

Publié le 2022-01-20 | lenouvelliste.com

Ils sont 7. Mr Deng (James Fortuné), Colmix (Collason Fortuné), Lover Jay (Smith Love Louissaint), Blanc K-Do (Ricardo Petit), The-Way (Jerry Barthelemy), Reflex (Stevenson Jean Julien) et Top NJ Man (Holaph Jean Noël). Sept amis devenus compagnons de scène. Sept artistes du rabòday, qui, avec leurs différents hits, font honneur à ce chiffre de la perfection. Qui peut d’ailleurs leur en vouloir de s’enorgueillir d’avoir épuré cette version locale des « musiques urbaines » ?

« Avec nous, le rabòday est devenu beaucoup plus commercial. Avant, l’image de ce rythme musical collait à celle d’une musique qui dénigre ou dévalorise les femmes. Maintenant, grâce à nous, les choses ont changé. On a soigné l’image du rabòday. On l’a sorti de la rue pour l’amener au salon. Un rabòday épuré et tout public », se targue Mr Deng, faisant office aussi de responsable de communication du team.

Tout commence en 2019. « Août 2019, pour être exact. Grâce à la chanson ‘’Madada’’ qui cartonnait vraiment à l’époque, Colmix nous avait suggéré de constituer un groupe du même nom, afin de profiter de cette même euphorie autour de nous », se rappelle James Fortuné, qui se souvient minutieusement de tous les détails de cette date scellant leur lancement officiel au grand public. Leur consécration dans cette musique dont l’essence est de vous faire danser et festoyer jusqu’à épuisement.

« Au festival Bikini, à l’édition de cette année-là, on a fait notre grande première. Une grande première qu’on doit en partie à Tony Mix qui avait beaucoup insisté pour qu’on se produise au festival. Il a toujours cru en nous, en notre rêve et a voulu contribuer à ce qu’on l’expose finalement au grand public. Depuis, nous voilà en tant que Team Madada », se souvient un Mr Deng, rempli de reconnaissance.

« On est en effet reconnaissants envers tous ceux qui ont contribué à faire de nous ce que nous sommes aujourd’hui. Nous leur sommes profondément redevables. Et Tony Mix fait partie de ces personnes-là. Au départ, il a toujours été là pour Colmix et pour le groupe par la suite. Moun ki swe pou ou, se pou li w chanje chemiz », explique-t-il, pour parler également de leur collaboration à maintes reprises avec l’auto-proclamé DJ Peyi a, dont celle sur le titre « Teteo », le dernier hit rabòday en date de Tony Mix (classé rabòday de l’année dans le classement 2021 de Ticket).

Mené par le DJ et beatmaker Colmix, « le maestro de la bande », on doit à Team Madada des hits comme « ‘’Madada’’, ‘’Mate l boom’’, "M pa g on goud’’, ‘’Kite m jwi lavi m’’, ‘’Cheri ban m goute’’, ‘’Vin monte sou sa’’, ‘’Si w ta wè m gwòg’’, ‘’Kremas’’, ‘’Kwense moun met moun’’, entre autres », indique Mr Deng ; sans faire fi de quelques featurings dont un avec le groupe Maestro pour le carnaval de 2020.

Cependant, malgré ces hits à la pelle, ces poulains de la rue St-Honoré ne veulent absolument pas s’asseoir sur leurs lauriers. Ils veulent continuer à conquérir les cœurs et faire bouger les reins de leurs fans. « Nous sommes en train de travailler sur notre premier album. On pense qu’on est assez matures, qu’on a déjà notre public et qu’on est déjà assez reconnus dans la musique haïtienne. On croit que les fans sont prêts à recevoir notre album qui sera à 60 ou 70 % rabòday », promet le cousin de Colmix.

Team Madada ne souhaite pas non plus se limiter à son alma mater où il a déjà du succès. Les sept compagnons rêvent de l’international. « Nous voulons apporter le rabòday à l’échelle internationale. Ce désir n’est certes pas nourri par nous uniquement, mais nous aimerions aussi y contribuer. Parce que le rabòday, étant une adaptation de nos sons traditionnels, constitue, en réalité, notre patrimoine. Si nous réussissons, ce sera comme projeter notre culture à la face du monde », rêve-t-il, sans se départir de ce slogan, devenu au fil du temps leur leitmotiv : "Team Madada li ye tonton !"



Réagir à cet article