Explosion du camion-citerne: des grands brûlés racontent leur cauchemar

Brûlés gravement dans le drame au Cap-Haïtien, Sonel André, Foufoune Salomon et John Valsaint ont été transférés du Centre des grands brûlés de Médecins sans frontières (MSF) à l’Hôpital de l'Université d'État d'Haïti (HUEH) pour être soignés mardi. En situation critique sur leur lit d’hôpital, deux d’entre eux racontent les heures précédant l’incendie. Le Nouvelliste a appris ce jeudi, après l'entretien que deux des trois grands brûlés sont morts. Il s'agit de John et Foufoune.

Michelson Césaire
Par Michelson Césaire
16 déc. 2021 | Lecture : 5 min.

Ils sont arrivés mardi aux environs de 22 heures à l’HUEH. Ces trois brûlés, transférés de MSF, partagent tous de douloureux souvenirs ; ils ont côtoyé la mort dans la nuit du lundi au mardi lors de l’explosion du camion-citerne, au Cap-Haïtien.

Déchiquetée par le souffle de l’explosion, Foufoune Salomon, « madan sara », est allongée sur un lit, visage défiguré, peau cartonnée, blanche. Seulement les paumes de la main et du pied et une partie du visage sont encore intactes. Le feu a atteint son cuir 

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.