Palmarès de la troisième édition du prix des jeunes écritures RFI-AUF à la cité internationale universitaire de Paris

Publié le 2021-11-30 | lenouvelliste.com

Le « Prix des jeunes écritures » a été attribué à  Pierrie-Ahn Fénélon pour son texte « Renaissance » et le « Prix du public » à Sékou Oumar Sylla de la République de Guinée pour « L'art de la vie et de la réussite ».

Le jury du « Prix des jeunes écritures RFI - AUF (Agence Universitaire de la Francophonie) », présidé par l’écrivaine camerounaise Djaïli Amadou Amal - prix Goncourt des lycéens en 2021 - a récompensé à la Cité internationale universitaire de Paris Pierrie-Ahn Fénélon, étudiante à l’Université Notre-Dame d’Haïti pour sa nouvelle intitulée Renaissance.

 Le « Prix du public » a par ailleurs été décerné à la nouvelle intitulée L'art de la vie et de la réussite, écrite par Sékou Oumar Sylla, étudiant guinéen à l'Institut supérieur de commerce et d'administration des entreprises de Casablanca.

La cérémonie s’est déroulée ce matin au format hybride, à l’occasion de l’inauguration de la Maison des étudiants de la francophonie à la Cité internationale universitaire de Paris qui entend avec l’AUF renforcer les coopérations culturelles, universitaires et scientifiques avec les pays francophones. Les prix ont été remis par Pascal Paradou, adjoint à la directrice RFI chargé de la Francophonie et présentateur de l’émission « De Vive(s) voix » et par le professeur Slim Khalbous, recteur de l’AUF. Cette troisième édition a de nouveau rencontré un vif succès grâce à la large campagne de promotion menée sur les ondes de RFI et celle menée par l’AUF auprès des étudiant.e.s de ses 1007 universités et établissements d’enseignement supérieur membres dans 119 pays.

À propos du « Prix des jeunes écritures RFI – AUF » : Ce prix est destiné à encourager l’écriture de récits courts d’expression française. Il s’adresse aux étudiant.e .s francophones du monde entier, âgés de 18 à 29 ans et inscrits dans l’un des 1007 établissements membres de l’AUF à travers le monde. Les participants de cette troisième édition devaient composer une fiction, en langue française, de 8000 caractères au maximum et qui devait impérativement commencer par la phrase « Moi je suis différent. Je l’ai toujours été. Pour ma mère, c’est comme si j’étais un.e. extra-terrestre. » extrait des Impatientes (Edition Emmanuelle Collas) de Djaïli Amadou Amal, présidente du jury de cette édition 2021. Le lauréat du prix du jury RFI-AUF gagne un séjour à l'international d'expériences culturelles et littéraires d'une valeur de 2 000 euros.

Source : RFI

RFI
Auteur


Réagir à cet article