QQA Live Experience de Rutshelle Guillaume : à tout Seigneur, tout honneur !

Elle voulait « chanter » pour son public. Faire d’une pierre deux coups, pour être exact. C’est-à-dire gratifier ses fans de son talent de chanteuse et faire taire les critiques. Ce jeudi soir, 25 novembre 2021, Rutshelle Guillaume a tout misé sur son dernier album « Quoi qu’il advienne » et ses performances vocales « mesurées » pour gagner le pari. Le QQA Live s’est révélé être, comme promis, une expérience très agréable. Un moment d’intimité inoubliable entre la chanteuse et les internautes.

Publié le 2021-11-25 | lenouvelliste.com

Chose promise, Rutshelle exécute. Depuis des semaines, l’artiste promettait une expérience tout à fait spéciale à son public : un concert en ligne, en full band, uniquement avec les chansons de « Quoi Qu’il Advienne », son album sorti en juin dernier.

Et c’est ce qu’elle a fait. Pour la première fois, tous les 15 morceaux de QQA ont été interprétés par une Rutshelle Guillaume des grands jours.

« Je vais offrir ce show live pour permettre au public de lier connaissance avec la bande que j'ai montée à mon arrivée aux États-Unis. Le public aura la possibilité de voir une Rutshelle dans toutes ses dimensions. Dansant, chantant du slow, du jazz », avait-elle déclaré sur le plateau de Ticket, quelques jours avant son show.

Et la promesse a été tenue ce soir-là. La Guillaume en mode slow down, mesurant même ses pas de danse habituellement sulfureux et ne misant que sur ses performances vocales, c’était, en effet, toute une nouvelle expérience.

Pas de cris. Ni excès de tons. Ni débordement. Comme le lui reprochent souvent ses détracteurs. Le message de Rutshelle et son staff semble avoir été : « Trouvez-vous d’autres critiques maintenant, la Rebelle peut chanter et assurer sans faire de vagues. »

Comme pour donner le ton à tout ce qui va suivre, elle entame sagement avec « Nou fini », sans salutations, ni palabres, après les présentations des musiciens et des choristes ainsi que les explications de l’animateur de la soirée, Carel Pèdre. Elle enchaînera par la suite avec « M p ap mouri » et « Lost without you », respectivement classés 4e et 6e sur QQA.

Le tempo ne monte toujours pas. Rutshelle, dans sa robe de soirée, la joue tout en douceur.

Le temps d’une courte pause, elle revient dans un pantalon blanc et un corsage jaune, avec « Fou ». Ce titre, fruit d’une insomnie, est en 9e position sur l’album. Puis, elle poursuit avec « Sa k rive nou », qui n’a pas été interprété avec le chanteur français Singuila.

S’en sont suivies des chansons comme « Quoi qu’il advienne », « Guantanamo », « Poze », « Made by God », sans que l’ambiance ne change. On ne peut pas en dire de même pour les outfits de Madame. Mais non ! Ce soir, Rutshelle Guillaume ne lésine pas sur ses tenues. Look sou look.

Tout comme « Poze » n’a pas pu bénéficier de la présence de l’artiste camerounais Salatiel, le titre « All on me » non plus n’a pas été partagé avec le King (Wendyyy). C’était entre Rutshelle et son public. Tout simplement.

Le QQA Live Experience s’achèvera avec « MPLA », « Ou se yon melodi » et « Rete La », laissant les internautes qui pensaient être partis pour au moins deux heures de spectacle sur leur faim. Sans créer non plus de surprise avec l’une de ses voix en featuring sur l’album. Oswald, par exemple. Ou même sa majesté le roi des « Chinwa ».

En attente d’une prestation pour de vrai en Haïti, les fans d’ici de l’interprète de « Kite m kriye » peuvent toujours surfer sur cette vague de réussite du QQA Live Experience. Cette prestation restera pendant longtemps une des meilleures références de leur artiste de cœur.



Réagir à cet article