Le Dr Alex Larsen de retour au ministère de la Santé publique et de la Population

Le Dr Alex Larsen est de retour au ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP). Titulaire du MSPP de 2008 à 2011, le Dr Alex Larsen succède au Dr Marie Greta Roy Clément à la tête de ce ministère qu'il connait trop bien.

Publié le 2021-11-25 | lenouvelliste.com

La cour du ministère de la Santé publique et de la Population était en effervescence le jeudi 25 novembre 2021. Des militants, écriteau à la main, sont dissimulés à l'entrée du ministère, portant un discours à peine audible dans le tohu-bohu qui précède l'installation du nouveau ministre. Tandis qu'une dizaine d'employés profitent de l'occasion pour faire passer leurs frustrations d'un côté, d'u autre autre côté, un autre groupe plutôt dubitatif semble regretter le départ d'une ministre qui a passé 56 mois à la tête du MSPP.

A la salle de conférence, le décor était déjà planté. Le Dr Joseline Marhone Pierre, indétrônable dans son rôle de maîtresse de cérémonie, a introduit tour à tour le directeur général du MSPP, la ministre du Tourisme représentant le Premier ministre Ariel Henry, la ministre sortante du MSPP et le nouveau ministre, le Dr Alex Larsen.

Si le directeur général du MSPP, le Dr Lauré Adrien, a préféré mettre en exergue sa collaboration avec la ministre sortante durant les quatre dernières années, il n'a pas caché son regret de constater que certaines actions du Dr Marie Greta Roy Clément ne soient pas appréciées à leur juste valeur. « Nous avons vu, Mme la ministre, comment certaines fois nous avons été mal compris, mais Dieu seul sait que sous votre leadership le ministère a pris de bonnes décisions », a estimé le Dr Lauré Adrien avant de souligner que «le nouveau ministre n'a pas besoin qu'on lui souhaite bon courage, car son passé dans le système de santé prouve qu'il a le courage qu'il faut pour diriger ce ministère».

Pour sa part, la ministre du Tourisme, Luz Kuria Cassandra François, a tenu à saluer le départ de la ministre sortante avant de souhaiter bon succès au Dr Alex Larsen qui, a-t-elle rappelé va devoir faire face à une crise sanitaire mondiale liée à la pandémie de Covid-19.

Représentant le Premier ministre Ariel Henry dans cette cérémonie, la ministre du Tourisme a rappelé que «le changement fait partie du cycle évolutif de l'administration publique dans une démocratie.»

« Comme vous le savez, le tourisme est transversal. On ne peut pas faire la promotion du tourisme sans tenir compte de la qualité des services de santé. De ce fait, nous formulons le vœu de collaborer avec le ministère de la Santé publique et de la Population dans le cadre d'un partenariat renforcé santé-tourisme », a déclaré la ministre du Tourisme, invitant les employés à collaborer avec le Dr Alex Larsen afin d'attaquer les défis auxquels le système sanitaire haïtien fait face.

Dans son allocution faite de bilan, de passation de dossiers et de conseils au nouveau ministre de la Santé publique et de la Population, le Dr Marie Greta Roy Clément est retournée en filigrane sur le contenu de son passage à la tête du MSPP durant les 56 derniers mois. Dans un long discours, elle est revenue sur «les différentes institutions sanitaires inaugurées durant son passage, la redynamisation du Centre ambulancier national, la régularisation du statut des contractuels, la prise en charge du Centre national de transfusion sanguine depuis le retrait du financement international, l'introduction d'une ligne dans le budget du MSPP pour la vaccination des enfants, la lutte contre la Covid-19, les défis imposés par le dernier séisme dans la péninsule du Sud».

La ministre n'a rien laissé de côté; elle assume ses choix et souligne qu'elle laisse au nouveau ministre une institution en chantier avec des réformes à instaurer d'urgence. In fine, Clément se donne un satisfecit d'avoir servi son pays à ce niveau tout en remerciant le feu président de la République assassiné en juillet dernier, Jovenel Moïse, l'ex-Premier ministre Jacques Guy Lafontant, l'ex-Première dame Martine Moïse ainsi que l'actuel Premier ministre, le Dr Ariel Henry.

Ne voulant pas rentrer d'emblée dans un exercice de promesse aux employés attentifs à son premier discours, le Dr Alex Larsen s'est contenté de puiser dans sa riche expérience les défis et les pistes de solution à explorer en vue de permettre au MSPP d'aller mieux.
« Je ne suis pas un homme qui aime prendre la parole, je suis un homme de parole », a avancé le nouveau ministre de prime abord.

Comme pour répondre à ceux qui auraient un doute sur sa capacité à faire face aux multiples crises qui traversent le secteur santé dont celle liée à la pandémie de Covid-19, il a rappelé avoir géré durant ces trois dernières années au ministère, de 2008 à 2011, «le tremblement de terre de 2010, la crise du choléra, l'inondation de la ville des Gonaïves et deux cyclones».

« Je ne te remplace pas, a t-il lâché, s'adressant à la ministre sortante, je te succède. Les travaux initiés seront amplifiés; nous sommes dans la continuité des bonnes actions entreprises au bénéfice de la population. »

« J'ai besoin de vous, j'ai besoin de votre franche collaboration. Mettez-vous au travail dès demain pour continuer à faire œuvre qui vaille dans le domaine de la santé", a exhorté le nouveau ministre de la Santé publique et de la Population s'adressant aux employés avant de rappeler que le budget de la santé reste un problème récurrent auquel le système fait face.

« La santé et l'éducation sont pratiquement abandonnées, a fait savoir le Dr Alex Larsen qui, fort de ce constat, pense qu'il est temps de redoubler d'ardeur tout en assurant à ses collaborateurs au MSPP d'être bon avec ceux qui donnent des résultats et, au contraire, d'être méchant envers ceux qui refusent de travailler correctement.»



Réagir à cet article