Haïti s’attend à recevoir plus de 1000 migrants par jour, s’alarment l’ONM et l’OIM                                     

Publié le 2021-09-30 | lenouvelliste.com

« Le nombre d’expulsions de migrants haïtiens en provenance des USA, du Mexique et des Bahamas, en passe d’augmenter, pourrait atteindre plus de 1000 par jour », se sont alarmés les responsables de l’ONM et l’OIM, respectivement Jean Négaud Bonheur Delva et Giuseppe Loprette. «  Si l’on fait les calculs rapidement, on peut s’attendre à recevoir plus de 1000 migrants par jour prochainement. Voilà le défi », a indiqué Giuseppe Loprette, responsable de l’OIM en Haïti.

« J’en profite pour lancer un appel aux autres pays pour qu’ils consultent les autorités haïtiennes avant de planifier les vols parce qu’il y a aussi une limite à la capacité de réception des personnes. On est dans un aéroport international avec un espace limité. Il faut éviter au maximum des situations de sécurité. Il faut donner le temps aux migrants d’arriver et de recevoir l’assistance », a plaidé  Giuseppe Loprette, qui a fait état de l’appui psychologique et médical offert ainsi que de l’allocation de l’équivalent en gourdes de 120 dollars américains (12 000 gourdes) à chaque migrant.

Sur l’appui américain de 5, 5 millions de dollars des USA , le numéro un de l’OIM a indiqué que «  si la somme qui n’est même pas confirmée semble beaucoup pour gérer cette opération », les besoins demeurent cependant très importants. Il y a 14 000 migrants au Texas, 28 000 au Mexique, 20 000 en Colombie, entre 900 et 1000 aux Bahamas. « Si l'on compte l’assistance qu’il faudra donner à toutes ces personnes, on doit se préparer à la pire situation. On a des moyens limités de faire face à tout ça », s'est inquiété Giuseppe Loprette. 
Entre le 19 et le 29 septembre 2021, les États-Unis, opérant 7 à 8 vols par jour, ont déjà expulsé de leur territoire 5 405 compatriotes haïtiens.       

Le Mexique et les Bahamas vont sous peu leur emboîter le pas, faire comme les USA, a confié dans la presse le directeur de l’Office national de la migration, Jean  Négaud Bonheur Delva. On compte 1 238 enfants parmi ces migrants refoulés vers Haïti.

Roberson Alphonse Avec Vision 2000 

Auteur


Réagir à cet article