24 boursiers haïtiens ont quitté Haïti pour des études à Taïwan  

Une nouvelle cohorte de 24 étudiants a quitté Haïti le samedi 25 septembre 2021 en direction de Taïwan pour y poursuivre ses études universitaires. Au cours de ces deux dernières décennies, depuis le début de cette coopération académique et universitaire entre les deux pays, ce sont plus de 250 étudiants haïtiens qui ont pu ainsi parfaire leur formation supérieure dans les meilleures universités taïwanaises grâce à deux programmes de bourses efficaces et réguliers.

Publié le 2021-10-01 | lenouvelliste.com

« Destination Taïwan! Les récipiendaires de la bourse taïwanaise 2021 sont partis pour Taïwan de l’aéroport Toussaint Louverture aujourd’hui. Profitez bien de votre séjour académique afin de transformer et valoriser dans le futur une fois retournés en Haïti ! », a tweeté l’ambassade de Taïwan en Haïti sur son compte officiel le samedi 25 septembre 2021.

Le voyage des boursiers haïtiens intervient donc une semaine après que l’ambassadeur taïwanais, Wen-jiann KU, a remis des certificats de la bourse de Taïwan MOFA et celle d’ICDF aux 24 jeunes Haïtiens dans le cadre de la coopération bilatérale 2021.

Le diplomate accrédité en Haïti en a profité pour leur formuler ses vœux de succès dans les universités renommées taïwanaises. « Chers récipiendaires, je voudrais d’ores et déjà vous assurer que les portes de toutes les universités taïwanaises de renom vous sont déjà ouvertes. Tous les boursiers haïtiens y sont les bienvenus », a déclaré l’ambassadeur Wen-jiann KU dans ses propos de circonstance.

L’économiste Etzer Emile, lui-même ancien boursier du gouvernement taïwanais, présent à la cérémonie de remise de certificats, a tenu à féliciter les récipiendaires de la promotion 2021, tout en leur prodiguant des conseils pertinents vu son expérience d’aîné.

« Vous êtes des champions […] Je suis convaincu que vous allez réussir à Taïwan avec brio […] Profitez au maximum de cette expérience pour apprendre, pour découvrir mais surtout pour établir des liens », a déclaré Etzer Emile, qui dit avoir eu la chance de rencontrer quelques-uns des boursiers lors de la phase d’évaluation orale.

« […] J’ai eu le privilège en ma qualité de président de l’association des anciens étudiants boursiers de Taïwan de prendre la parole à la cérémonie de remise de certificats aux étudiants boursiers de 2021. Konpliman ak 24 jèn fi ak jèn gason ki pral etidye Taïwan. Succès. Merci à Taïwan », a ensuite posté sur son compte Instagram l’économiste Etzer Emile.

 « Le renforcement des échanges académiques entamés par les deux pays […], dans la coopération universitaire et technique, vise à bâtir un programme commun d’échanges structuré bidirectionnel pour assurer l’avenir de la coopération entre les deux pays », a souligné Mérinor Jackson, représentant des 24 boursiers, lors de son allocution.

« Le gouvernement taïwanais se félicite d’avoir développé avec le gouvernement haïtien, depuis plusieurs années, deux importants programmes de bourses qui demeurent au cœur du dispositif de la politique de coopération culturelle et scientifique des deux gouvernements », s’est réjoui l’ambassadeur Wen-jiann KU.

Selon le diplomate, les deux programmes de bourses, initiés respectivement en 1998 et 2004, ont déjà permis à environ 240 jeunes Haïtiens de poursuivre leurs études supérieures dans d’excellentes conditions dans les universités taïwanaises. « À ce nombre s'ajoutent les 24 récipiendaires ici présents », a indiqué l’ambassadeur Wen-jiann KU.

« Seule une éducation de qualité permet d’affronter le défi du développement et d’améliorer le bien-être de la population », a poursuivi l’ambassadeur Wen-jiann KU, invitant le gouvernement haïtien à miser sur l’éducation comme un facteur clé d’enrichissement du capital humain et du développement socioéconomique et culturel.  

Si au début Taïwan avait des difficultés, a rappelé à juste titre l’économiste Émile, il est devenu au cours de ces 40 dernières années un miracle économique, un pays prospère, performant, socialement juste et politiquement stable.



Réagir à cet article