Stockage de carburant: deux morts et des dégâts matériels considérables dans trois incendies au Cap-Haïtien 

Publié le 2021-09-27 | lenouvelliste.com

Trois incendies séparés ayant rapport avec le stockage de carburant ont fait deux morts au Cap-Haïtien, en moins d’une semaine. « Nous sommes très sollicités, ces derniers temps », nous a confié, lundi après-midi, Frandy Jean, responsable du corps des sapeurs-pompiers du Cap-Haïtien, joint par téléphone.

La plupart des appels de secours ont rapport avec le stockage de carburant, a déploré le responsable. Ce lundi matin, au carrefour de l'aéroport, une dame qui s’adonnait à ce trafic a été carbonisée dans sa maison alors qu’elle venait d’acquérir plusieurs gallons de carburant pour les revendre au marché noir. Le bébé d’un voisin qui se trouvait dans la maison a été mortellement brûlé, malgré une diligente intervention des sapeurs-pompiers, mais surtout des riverains. Deux enfants en bas âge qui occupaient également la maison ont eu la vie sauve en grimpant sur le toit d’une toilette.

Samedi dernier, près de 200 motos ont été calcinées par l’incendie d’une station de carburant, située en plein centre-ville, à la rue 9 A.Des témoins rapportent que l’incendie a été provoqué par des motocyclistes qui faisaient la queue pour s’approvisionner en carburant, engagés dans un bagarre. Les bagarreurs voulaient s’emparer du pistolet du volucompteur. Quelques gouttes de carburant d'un des véhicules stationnés ont suffi pour une gigantesque explosion ayant détruit près de 200 motocyclettes. Cet incendie est survenu  environ soixante-douze heures après un autre, à proximité d'une station d’essence à la rue 9 A dans un petit restaurant de quartier.

Les responsables impuissants

Face à cette délicate situation, les autorités devant contraindre les contrebandiers s’adonnant au marché noir sont impuissants. Un responsable de la police a indiqué que des saisies de gallons d'essence petits détaillants sont quasi quotidiennes. « Nous n’arrivons pas à remonter la filière des trafiquants », a-t-il fait savoir.

Jeudi dernier, un contrebandier a été appréhendé au Cap-Haïtien avec dix barils de carburant. « Après le constat légal, le contrevenant a été déféré au parquet pour les suites nécessaires », a révélé le responsable.

Gérard Maxineau
Auteur


Réagir à cet article