La couverture de la réponse du séisme du 14 août a atteint seulement 10 % dans le Sud, selon la DPC

Publié le 2021-09-15 | lenouvelliste.com

La Direction de la protection civile (DPC) et ses partenaires dans le Sud ont tenu,  le mardi 14 septembre 2021, un mois après le passage du séisme, une conférence de presse conjointe en vue de présenter le bilan de leurs différentes interventions du 14 août à aujourd'hui. 

Sylvera Guillaume, coordonnateur technique de la Protection civile, a lâché, sans langue de bois, que la couverture de la réponse un mois après le tremblement de terre du 14 août dernier est de 10 %. Le coordonnateur technique de la Protection civile dans le Sud a insisté sur le fait que leur capacité de réponse a été inadéquate face aux besoins de la population en raison de difficultés liées à l'accès puisque, a-t-il souligné, les sections communales sont les plus affectées par le tremblement de terre. 

Sur 82 934 familles affectées, seulement 25 968 ont pu bénéficier d'une réponse en termes de distribution de ration alimentaire, 34 514 ont été touchées par des articles non alimentaires, a précisé Sylvera Guillaume. Il a aussi rappelé que les premières réponses au séisme ont été données par les responsables sur place. Le coordonnateur technique de la Protection civile en a profité pour féliciter le dynamisme et la bravoure des brigadiers de la Protection civile et des pompiers qui ont sauvé plus de 25 personnes et extrait des décombres 16 morts durant les premiers instants du séisme.  

Selon les autorités, le bilan humain dans le Sud s'élève définitivement à 1 852 morts, 9 158 blessés et 300 disparus. 42 889 maisons sont endommagées alors que 30 887 sont détruites et 73 776 familles  sont sinistrées à la suite du tremblement de terre,  a-t-il poursuivi. Sur un total de 518 institutions scolaires existantes, 114 sont détruites, 316 sont endommagées. 

La rentrée des classes dans l'impasse

« Nous ne sommes pas encore prêts pour la rentrée des classes le 4 octobre prochain », a fait savoir la directrice départementale du Sud du ministère des Travaux publics, Transports et Communications, l'ingénieur Théresa Horderline Altenor. Sous les ordres de son ministre, elle a affirmé avoir fait de sa priorité la démolition des établissements scolaires en vue de faciliter la rentrée des classes. Seules 45 écoles sont déjà démolies dans tout le département du Sud, a affirmé la directrice Sud des TPTC. Du fait du déblaiement, de la préparation de l'espace et la construction des hangars, elle a montré l'impossibilité de rendre disponibles les écoles avant le 4 octobre prochain. 

Tous les acteurs sur le terrain ne se sont pas impliqués dans la réponse 

Le directeur départemental Sud du ministère de la Planification, Jean Emilson Joseph, qui participait à la présentation du bilan de la DPC, a fait savoir que 38 partenaires humanitaires ont été enregistrés sur le terrain pour le département du Sud. Parmi 20 ONG figurent 7 agences, des fondations et organisations. Toutes ne se sont pas impliquées dans la réponse à l'endroit des victimes. M. Emilson Joseph a salué l'implication de l'OIM, de l'UNICEF et du PAM qui ont apporté un grand soutien aux victimes du séisme. 

Jean Emilson Joseph a rappelé aux organismes qui interviennent sur le terrain qu'ils doivent respecter le schéma tracé par l'État afin que les irrégularités enregistrées dans la réponse soient corrigées dans le relèvement. 

Jordany Junior Verdieu

Jordany Junior Verdieu
Auteur


Réagir à cet article