Stan transféré au pénitencier national

Arrêté depuis plus de 15 jours lors d’une opération menée par la Police nationale d’Haïti à Delmas 75, le chanteur Stan, de son vrai nom, Stanley Dronette, a été transféré ce mercredi 15 septembre 2021, au pénitencier national, d’après ce qu’a rapporté D-Fi Powèt Revòlte.

Publié le 2021-09-15 | lenouvelliste.com

« Jodia se fèt Stan. Li ta dwe ap enjoy li ak fanmi l men non, yo transfere l penitansye pandan li inosan, jij pa koute l, yo pa repwoche l anyen. Nou p ap mande jistis, nou deja konnen leta sa pa ka ba n jistis. Men nou dwe mobilize fè tout sa n kapab pou frè a jwenn liberasyon l », a tweeté D-Fi pour annoncer la nouvelle. 

Selon D-Fi Powèt Revòlte, une marche se tiendra ce vendredi 17 septembre, pour réclamer la libération de son frère de micro. « Lè pa gen jistis, lari a se tribinal oprime yo. Ebyen n ap pran lari a pou mande liberasyon Stan. Randevou vandredi 10 zè nan maten », a-t-il annoncé sur son compte Twitter. Le rassemblement est prévu sur la place des artistes au Champ-de-Mars, avant de prendre la direction du Ministère de la Justice. 

Il y a peu de jours, une pétition a aussi été lancée sur les réseaux sociaux. « Nous avons décidé de lancer cette pétition parce qu’il s’avère nécessaire d’utiliser toutes les armes qui sont à notre disposition afin d’obtenir la libération de notre camarade. Il est détenu en garde à vue alors qu’aucune charge n'est retenue contre lui. Nous savons que cette pétition peut ne pas aboutir, mais nous pensons qu’elle peut tout aussi bien garder le dossier dans l’actualité et susciter la solidarité et l’intérêt des citoyens sur cette injustice », a expliqué le rappeur D-Fi, propriétaire du label de Stan, Evazyon Mizik, dans une interview accordée à Ticket.

Impuissance et tristesse, les proches de la voix de « Yèswa » se disent en proie à ces sentiments depuis plus de 15 jours. « Nous souffrons énormément. L’impuissance nous consume à petit feu. C’est hyperdifficile de voir son proche victime d’injustice et de voir toutes les tentatives entreprises pour aboutir à sa libération conduire à une impasse. Nous ne pouvons en aucun cas prétendre souffrir davantage que Stan, puisqu’il est directement touché par cette injustice, cependant, nous non plus de notre côté, nous ne vivons plus », indique D-Fi Powèt Revòlte.

Le 2 septembre du mois en cours, l’interprète de « Lòtbò baryè » avait précisé qu’ils avaient tenté toutes les procédures requises dans le cas d’une arrestation dans l’espoir d’aboutir à la libération de Stanley Dronette. « On a multiplié toutes les démarches. On a contacté un avocat. Un juge de paix a recueilli les déclarations. Toutefois le dossier n’est toujours pas parvenu devant un tribunal ni au parquet pour produire un jugement suivant les déclarations faites par les artistes », s’était-il plaint tout en martelant que les autorités policières « n’avaient rien à reprocher » à Stan. La rédaction a contacté sans succès la police afin de recueillir des informations suite au transfert de ce dernier au Pénitencier national.

Parmi les trois artistes arrêtés lors de cette opération de la PNH, le samedi 28 août 2021, Stan est l’unique à être écroué audit centre carcéral, après avoir été détenu en garde à vue pendant plus de 15 jours au commissariat de Delmas 33. Cisco et Wellborn ont tous deux été libérés respectivement le dimanche et le lundi d’après.



Réagir à cet article