Nidger F. Paul lauréat de la 6e édition du concours de plaidoirie

Nidger Ferdinand Judson Paul a remporté la 6e édition du concours de plaidoirie sur les droits humains organisé par le Bureau des droits humains en Haïti (BDHH) depuis 2015. L’étudiant à l’École de droit et des sciences économiques des Gonaïves (EDSEG) succède à Rose Lumane Saint-Jean. Sous l’impulsion du BDHH, il devra prendre part au concours d’éloquence de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne pour représenter Haïti.

Publié le 2021-09-10 | lenouvelliste.com

Sur les quatre finalistes qui se sont affrontés vendredi 3 septembre à la Cour de cassation de la République, dans le cadre de la 6e édition du concours de plaidoirie sur les droits humains, c’est Nidger Ferdinand J. Paul qui remporte la palme. Les jeunes orateurs ont embrasé toute la Cour de cassation par des joutes oratoires fascinantes. Mais c’est le slameur Nidger F. J. Paul qui en est sorti vainqueur.

Il a remporté la demi-finale sur Minouche Victor Bastien, étudiante à l’Université Quisqueya. Ces concurents débattaient de la vaccination obligatoire. À l’issue de la joute sur la présomption de véracité au bénéfice des victimes de violences basées sur le genre, Stéphaneau Dehilaire éliminait en demi-finale Watsnya Déborah Michel, tous deux issus de la Faculté de droit et des sciences économiques de l'Université d'État d'Haïti (UEH). Nidger a ensuite pris l’avantage sur son contradicteur lors du dernier débat, très corsé, portant sur la mise en place d’un tribunal international spécial en Haïti.

« Etre champion c’est dire que notre voix a vraiment été entendue et que, par-dessus tout, nous nous sommes dépassés parce que ce n’était guère facile. Je ressens beaucoup de fierté et de reconnaissance envers ceux qui m’ont épaulé pour arriver jusqu'ici », s’est réjoui Nidger, gai comme un pinson.

Ce sacre ouvre à Nidger Ferdinand J. Paul la porte au Concours international d’éloquence de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. À l’idée de représenter la nation à ce prestigieux concours comme Esther Grégoire et Rose Lumane Saint-Jean avant lui, il promet de « travailler doublement parce qu’on doit essayer de faire les choses différemment mais avec beaucoup plus de faste ». Pour le lauréat de la 6e édition de ce concours qui fait son petit bonhomme de chemin, Rose Lumane a tracé la voie et a donné l’opportunité aux autres de suivre le même chemin et d’y apporter de la nouveauté et de construire des édifices sur la base qu’elle a créée.

Rose Lumane Saint-Jean a passé le flambeau à Nidger Paul. « Je le félicite pour son succès. Je lui conseille de travailler dur et de faire mieux que moi », a fait savoir Rose Lumane Saint-Jean, prix du public TV5 Monde. Elle lui promet toute sa collaboration pour réussir à gagner le trophée au Concours international d’éloquence. La lauréate de la 5e édition du concours de plaidoirie s’est remémorée le stress qui a précédé sa victoire en assistant aux joutes de vendredi. Elle en a profité pour encourager les étudiants en droit à prendre part à cette initiative.

En attendant de fouler le mythique Panthéon de Sorbonne, Nidger F. J. Paul a dit se mettre à la disposition du Bureau des droits humains en Haïti et prépare son mémoire de sortie pour l’obtention du grade de licencié en droit.

Pour le Bureau des droits humains en Haïti,  cette activité s’inscrit désormais dans le parcours universitaire des jeunes étudiant-e-s en droit et représente un moment important tant pour les professions juridiques que pour la lutte pour le respect des droits humains.



Réagir à cet article