Aide : sur chaque million annoncé, dix mille dollars iront aux organisations locales

Comment fonctionne l’aide internationale et pourquoi cela ne donne pas les résultats attendus par les sinistrés ? Pour comprendre les mécanismes de l'aide, Le Nouvelliste a interrogé Emily Troutman, auteure indépendante qui a fait des reportages en Haïti de 2010 à 2012 pour l'Agence France Presse, entre autres. Madame Troutman est la fondatrice d'Aid.Works, un site d'actualités d'investigation dédié à la compréhension du fonctionnement de l'aide. Elle est basée à Washington D.C. et observe le déploiement de l’aide humanitaire en Haïti après le séisme du 14 août 2021. Propos recueillis par Frantz Duval et Patrick St-Pré.

Le Nouvelliste
Par Le Nouvelliste
03 sept. 2021 | Lecture : 8 min.

Le Nouvelliste : Vous étiez sur le terrain en 2010, quelles sont les plus grandes leçons apprises du séisme du 12 janvier 2010 ?

Emily Troutman : Les plus gros problèmes identifiés étaient ceux que tout le monde en Haïti pouvait voir. Les organisations humanitaires n'ont pas bien coordonné l'aide, elles ne se sont pas suffisamment associées aux organisations locales et, dans l'ensemble, la réponse a été très coûteuse, ce qui a entraîné de mauvais résultats pour les Haïtiens. L'un des plus gros prob

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Lire aussi

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.