SEISME - EDUCATION

Un comité chargé d’élaborer un plan pour la reprise des activités scolaires dans le grand Sud

Publié le 2021-08-24 | lenouvelliste.com

Avec plus de 266 écoles des réseaux publics et privés endommagées et les personnels de l’éducation fortement affecté aussi, la reprise des activités semble compromise dans le grand Sud en raison des dégâts causés dans cette région à la suite du tremblement de terre enregistré au matin du samedi 14 août écoulé. Pour envisager une reprise des activités scolaires le Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a décidé de créer une Cellule d’urgence.

Cette Cellule a pour mission de coordonner les actions du ministère au niveau national en vue d’évaluer les dommages causés aux structures éducatives, les pertes en vies humaines au niveau des personnels de l’éducation et les besoins urgents pour permettre la reprise des activités scolaires dans le meilleur délai. Elle doit également aider à l’élaboration du Plan de réponse du secteur de l’éducation et faciliter la coordination pour les appuis venant des partenaires nationaux et internationaux du MENFP, précise une circulaire du nouveau Marie Lucie JOSEPH.

Sous la supervision du Directeur général et de la Ministre de l’Éducation nationale et de la Formation Professionnelle, la Cellule d’urgence est composée entre autres de : Joseph Jacksonn, Coordonnateur, Bayard Lapommeray, Secrétaire général ; Jean Henry Télémaque, membre, représentant de la cellule de gestion, des risques et désastres ; Romuald Daniel, Membre, représentant de la Direction du génie scolaire.

La cellule qui est opérationnelle, dès à présent dispose de deux mois pour accomplir son travail. Elle rendra compte de la mise en œuvre de ses activités, chaque semaine, au Directeur général et à la Ministre qui décideront de prolonger la durée de sa mission, si nécessaire. Toujours selon cette circulaire, un rapport complet avec des recommandations sera remis aux autorités du MENFP à la fin de sa mission dans les départements du Sud, des Nippes et de la Grande-Anse touchés par le séisme.



Réagir à cet article