Le président Jovenel Moïse a été criblé de balles, selon les minutes du constat légal

Publié le 2021-07-09 | lenouvelliste.com

Le président Jovenel Moïse a été criblé de balles par les membres du commando qui ont attaqué son domicile, à Pèlerin 5, vers une heure du matin, mercredi 7 juillet 2021. Le président n’a pas survécu à ses blessures.

« Nous avons constaté douze orifices sur le corps du président », a confié au Nouvelliste le juge de paix suppléant de Pétion-Ville, Carl Henry Destin, en fin d’après-midi. « Le bureau et la chambre du président ont été saccagés. Nous l’avons trouvé allongé sur le dos, pantalon bleu, chemise blanche maculée de sang, la bouche ouverte, l’œil gauche crevé. Nous avons vu un impact de balle au niveau de son front, un dans chaque mamelon, trois à la hanche, un à l’abdomen », a indiqué le magistrat, soulignant « avoir observé 12 orifices fait à l’arme de gros calibre et avec des projectiles 9 mm ».

Personne de la résidence présidentielle n’a été touchée par balle à l’exception de la première dame, a poursuivi le juge Carl Henry Destin, citant des témoins.

La fille du président Moïse, Jomarlie Jovenel Moïse, présente au moment de l’attaque, s’est cachée dans la chambre de son frère. La bonne et le garçon de service ont été ligotés par les membres du commando qui ont crié « DEA operation » au moment de pénétrer dans la propriété, a poursuivi le juge, citant des témoins. « Beaucoup de douilles de 5,56 et de 7,62 millimètres ont été retrouvées entre la guérite et l’intérieur de la résidence », a confié le juge Carl Henri Destin.

Auteur


Réagir à cet article