EliminatoiresCoupe du Monde Qatar 2022/Groupe E/Zone Concacaf

Haïti : D’abord passer le premier tour et ...voir ensuite

4 buts de Duckens Nazon, 3 buts d'Antoine Carnejy, 3 buts de Frantzy Pierrot et le compte est bon. Haïti s’est imposée 10-0 aux dépens des Iles Turkes and Caicos samedi soir pour être désormais maîtresse de son destin mardi soir au stade Sylvio Cator contre le Nicaragua. De retour au pays dimanche ,les hommes de Pierre Jean-Jacques se sont entraînés dimanche soir au stade Sylvio Cator dans l’espoir de mieux tirer leurs épingles du jeu face à une formation nicaraguayenne qui bien que jouant à l’extérieur aura l’avantage d’avoir joué 24 heures avant Haïti (3-0 aux dépens de Belize vendredi) disposant donc de 24 heures de récupération par rapport à l’équipe haïtienne.

Publié le 2021-06-07 | lenouvelliste.com

La sélection nationale haïtienne a désormais son destin en main dans la course à la qualification pour le second tour des éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022 dans le groupe E de la zone Concacaf. Mardi, contre le Nicaragua au stade Sylvio Cator, ils pourront surtout se concentrer sur l’issue de ce match qui constituera une finale sans avoir à redouter de mauvaises surprises d’une quelconque éventuelle rencontre. Le match de mardi décidera désormais qui aura droit de rester dans la course dans ces éliminatoires.
Un nul aurait suffi
Après le 10-0 infligé aux Iles Turkes and Caicos samedi, la sélection nationale haïtienne compte le même nombre de points (6) que les Nicararaguayens mais domine ce groupe E à la différence de buts (+12) devant le Nicaragua (6 pts et différence de buts +10), Belize (3 pts) et Turk and Caicos (0 pt). Autant dire qu’un nul sans but pourrait suffir à la sélection nationale pour valider son ticket pour la suite de la compétition. Seulement, voilà, la meilleure façon de gérer ce maigre avantage ne consiste pas à en tenir compte mais surtout à chercher à faire la différence dans cette partie afin d’éviter toute mauvaise surprise à l’issue de cette rencontre.
Battre le Nicaragua et vivre
Battre le Nicaragua dans un stade Sylvio Cator sera donc la voie à suivre pour survivre dans ce groupe E. Si pour Haïti le sélectionneur Jean Jacques Pierre et ses adjoints (David Le Goff et Jean-Claude Josaphat) avaient aligné une formation de départ composée de : Johny Placide (#1, Capt) – Stéphane Lambèse (#5), Kevin Lafrance (#3), Jems Geffrard (#6), Alex Christian Jr (#22) – Bryan Alcéus (#21) – Hervé Bazile (#7), Jeppe Simonsen (#19), Derrick Etienne (#11) – Duckens Nazon (#9) et Antoine Carnedgy (#19) devant la sélection nationale des Iles Turkes and Caicos, ils devront sans doute modifier leur équipe mardi tout en abordant la partie avec patience et concentration dans la recherche du but qui devra forcer les visiteurs à courir après le score et du coup laisser plus de brèches aux « Grenadiers ».
Le travail du préparateur physique, Olivier Guiller, devrait jouer un rôle capital aussi dans la préparation de cette rencontre (à huis clos) dans la mesure où mardi soir le public sera absent au stade Sylvio Cator. Après la montée du nombre de personnes infectées au Covid 19 le Ministère a décidé depuis jeudi de suspendre toutes activités sportives dans le pays et même demandé à ses différents centres sportifs de sursoir sur leurs activités afin de freiner la propagation de la maladie dans le pays. La rencontre de mardi soir est une exception comme activité autorisée à condition qu’elle se déroule dans un stade sans public et avec un protocole sanitaire strict. Ainsi Duckens Nazon, Frandzy Pierrot, Antoine Carnedjy, Alex Christian Jr, Derrick Etienne Jr, Bryan Alcéus et consorts devront se contenter de savoir que les mordus de football les soutiennent chaleureusement et vibreront avec eux au rythme des buts qu’ils auront inscrits sans pouvoir leur faire entendre leur cri de soutien dans les travées du stade.
Si les Nicaraguayens, qui, pourtant avaient connu de moments extrêmement difficiles en avril 2018 au point que la Concacaf aient dû suspendre la compétition féminine U17 à Managua pour cause d’insécurité, avaient sollicité que la rencontre de mardi soit jouée hors d’Haïti, il reste qu’ils sont déjà en Haïti et se sont entraînés dimanche soir au parc Sainte Therèse de Pétion-Ville au moment où les hommes de Jean-Jacques Pierre s’entraînaient au stade Sylvio Cator. Ce lundi, la Commission des évènements spéciaux n’a pas communiqué le programme des deux sélections mais on ne pourra pas déroger à la règle puisqu’il est dans le protocole d’organisation de match international qu’il y ait une séance de travail en guise de reconnaissance du terrain pour l’équipe visiteuse sur le terrain où se jouera un match international 24 heures avant le coup d’envoi du match.

Si on ne peut non plus prédire la formation de départ du Nicaragua, on peut toutefois prétendre qu’il y aura dans les buts son portier #1 Espinoza – Roberto Francisco Flores Zapata dit Roberto Flores #21 a gauche, Copete #6 ou Hernandez #21, Fletes #5, Quijano #2 a droite - Kevin Jose Serapio Oviedo #14 (milieu defensif gauche, Richard Andres Rodriguez Alvez dit Richard Rodriguez #8 milieu defensif droit – Chavaria #7 sur l’aile gauche et Bonilla #10 sur l’aile droite et en avant, Moreno #9 ou B. Ayerdis #19 sur un front et Barrera #11 ou Garcia #16 ou surtout l’expérimenté Zuniga #18.

Enock Néré



Réagir à cet article