Nouveau carnage à Cité Soleil, une femme enceinte parmi les victimes

3 morts dont une femme enceinte et 7 blessés dans un nouveau carnage à Cité Soleil.

Publié le 2021-04-26 | lenouvelliste.com

Les yeux fermés pour l’éternité, une adolescente enceinte gît sur une civière au bout d’un couloir de l’hôpital Ste-Catherine de Laboure, à Cité Soleil. Elle s’était retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment, lorsque les hommes du chef de gang de Boston dénommé Iscart ont canardé un tap-tap, peu après 9 heures du matin, lundi 26 avril, a confié une source interrogée par Le Nouvelliste.

L’adolescente, transportée dans cet hôpital dont le dénuement est criant, n’est pas la seule victime de cette énième action violente soulignant l'inimitié entre les hommes des gangs Iscart (Boston) et Ti Gabriel. Deux jeunes hommes qui étaient à bord du tap-tap ont été mortellement blessés lors de cette attaque, a expliqué cette source. « J’ai appris qu’il y a eu d’autres morts », a poursuivi cette source qui décrit une ambiance de guerre, des hurlements de blessés dont un a été conduit sur une brouette à l’hôpital. « Nous en avons reçu sept», a-t-elle expliqué.

Sans constat légal, les familles ont récupéré leurs morts, a indiqué notre source. Cela fait un bail depuis que la justice ne parvient plus à verbaliser les victimes de cette guerre qui s’enlise. L’an dernier, une autre jeune femme enceinte,  Guirlande Police, avait été tuée par balle. Les hommes d’Iscart, membre de G-9, avaient été indexés, comme dans l’homicide de Marrydjuna Fleurimond, un nourrisson de huit mois.



Réagir à cet article