La CEH en sentinelle, le pape François invite les Haïtiens à regarder l’avenir avec confiance et espérance

Publié le 2021-04-16 | lenouvelliste.com

La Conférence épiscopale d’Haïti dit prendre l’engagement d’être les sentinelles pour s'assurer que les droits du peuple haïtien soient respectés. « Les évêques veulent dire au peuple haïtien qu’il peut compter sur eux. Ils vous supporteront dans tout ce qui est raisonnable pour le changement du pays. Ils seront toujours là à votre côté car c’est leur mission », a indiqué Mgr Max Leroy Mésidor, dans son discours de circonstance à l’occasion de la messe spéciale organisée en l’église Saint-Pierre de Pétion-Ville le 15 avril 2021, en signe de solidarité avec les personnes victimes de kidnapping.

« Nous nous inscrivons en désaccord avec le phénomène de l’insécurité notamment avec le kidnapping qui ravage le pays », a martelé l’archevêque métropolitain de Port-au-Prince qui en a profité pour remercier tous les acteurs, les institutions qui ont supporté le mouvement lancé par l’Assemblée des évêques catholiques d’Haïti et la Conférence haïtienne des religieux.  Ces dernières avaient demandé aux écoles, universités et services catholiques d’observer un arrêt de travail le 15 avril après que des gangs armés avaient kidnappé dix personnes, dont sept religieux. Le secteur privé des affaires, l’association des écoles privées, les syndicats de transports ont emboité le pas au message de l’église.

« Merci aux institutions qui ont fermé leurs portes pour dire oui au respect du droit à la vie », a indiqué le prélat, ajoutant : « Lè lavi an danje se pou nou tout kanpe ». Haranguant la population, Mgr Max Leroy Mésidor déclare : « Nous ne pouvons pas baisser les bras. Au nom du Dieu de la vie, au nom des ancêtres, les Haïtiens doivent dire ‘’non’’ à la pratique selon laquelle un groupe d’individus décident que dans tel quartier, à partir de 7 heures il est interdit de circuler. Le pays n’appartient pas à un groupe d’individus mais à toute la population », a insisté l’archevêque.

En ces moments tragiques, des églises sœurs à travers le monde ont manifesté leur solidarité avec le peuple haïtien, a fait savoir Mgr Max Leroy Mésidor. L’église de France, de Canada, de Porto Rico, des États-Unis, la Conférence des évêques latino-américains entre autres ont exprimé leur solidarité avec Haïti. « En ce douloureux moment, l’église de France s’unit avec votre prière de supplication. Que l’esprit de force vous soit donné pour trouver la ligne juste dans cette situation terrible. Puissent la fraternité d’église et l’énergie du peuple haïtien vous aident à surmonter cette crise », a écrit la Conférence des évêques de France à la CEH.

Lors de la bénédiction Urbi et Orbi à l’issue de la messe de Pâques, a rappelé Mgr Mésidor, le pape François a appelé le peuple haïtien à garder son espérance en Dieu. « C’est justement au peuple haïtien que ma pensée et mon encouragement s’adressent en ce jour pour qu’il ne soit pas vaincu par la difficulté. Mais qu’il regarde vers l’avenir avec confiance et espérance. Je suis proche de vous et je voudrais que les problèmes soient résolus définitivement pour vous. Je prie pour cela », a affirmé l’évêque de Rome.



Réagir à cet article