Le processus du référendum n’est pas suffisamment inclusif, participatif ou transparent , selon le BINUH

Publié le 2021-04-13 | lenouvelliste.com

Le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH), dans un message publié sur son compte Twitter ce mardi 13 avril 2021, a émis des réserves sur le processus de changement de constitution par referendum programmé pour le 27 juin prochain. « A ce stade, le processus n’est pas suffisamment inclusif, participatif ou transparent. L’appropriation nationale du projet de constitution exige l’engagement d’un éventail plus large des acteurs politiques, sociétaux y compris les groupes de femmes et religieux dans tout le pays », lit-on.

« Un document du projet d’appui au processus électoral, préparé à cette fin, a été signé le 25 janvier 2021 par le Gouvernement, le BINUH et les quatre agences des Nations Unies – le PNUD, UNOPS, ONU Femmes et UNESCO – qui fourniront un appui technique, opérationnel et logistique au processus, sous le leadership du Conseil Electoral Provisoire et des autorités haïtiennes. Le Gouvernement Haïtien a d’ores et déjà annoncé qu’il contribuerait à ce fonds pour permettre le démarrage des activités préparatoires au référendum constitutionnel, ainsi qu’aux élections présidentielles, législatives, municipales et locales, selon le calendrier publié par le Conseil électoral provisoire », avait indiqué l’ONU.



Réagir à cet article