Petit portrait de Boulo Valcourt

Publié le 2021-04-12 | lenouvelliste.com

Boulo Valcourt (1946-2017) : Boulo Valcourt est né au Cap-Haïtien le 12 février 1946. Dès l’adolescence, il commença à chanter et à jouer de la guitare. Jeune étudiant d’école secondaire chez Georges Marc (à l’avenue N), il co-fonda son premier groupe (yéyé) Les Copains (vers 1962), qui a marqué un tournant dans la musique haïtienne. Plus tard, il se rendit au Canada pour étudier l'électronique et le pilotage d'avion. Là, il joua du Rock and Roll et le twist et dans le groupe Les Caraïbes.

En 1971, on le retrouve à New York comme guitariste chanteur dans le groupe Ibo Combo, dont le style et la rythmique fascinent encore les connaisseurs de la musique antillaise. À New York, il en profita pour explorer le jazz, surtout avec ses connaissances du rock. Il en a profité aussi pour faire le saut dans la rythmique brésilienne. À son retour en Haïti en 1975, Boulo participa à de nouveaux groupes tels que Horizon 75, à saveur jazzée, soit comme musicien, soit comme chanteur interprète. Deux ans plus tard, il devient chanteur et guitariste du groupe Caribbean Sextet qui avait repris le style rythmique d’Ibo Combo.

En 1986, il reçut le premier prix et une plaque d’or au festival international de Troubadour à Curaçao. L'année suivante, il remportera le deuxième prix et la plaque d’argent à ce même festival. Il aborda tous les styles musicaux avec une maîtrise hors du commun. Homme d’une grande affabilité, il est reconnu comme l’un des meilleurs troubadours contemporains d'Haïti. Bien qu’il soit un excellent guitariste, son art ressort surtout dans l’intonation de sa voix et sa maîtrise de la technique cantatoire. Il passe sans effort d’un style à l’autre - la chanson créole, la chanson française, le konpa, la méringue, la salsa, le son, le troubadour, etc.

Boulo demeure l’un des chanteurs les plus polyvalents de la chanson haïtienne. Boulo est un musicien qui par ses aptitudes a apporté beaucoup de couleurs à la musique à l’évolution de la chanson et la musique haïtienne. Il a permis au monde entier de faire connaissance avec des inédits rythmiques, retrouvés qui jonchent la musique haïtienne. Contrairement au comptage de la mesure à quatre temps traditionnel où les tons forts et faibles s’alternent pour compter la mesure en commençant par le temps fort 1- Temps fort, 2- temps faible, 3- Temps fort 4- temps faible). Boulot fait remarquer que dans la musique folklorique haïtienne, le temps faible débute le décompte : (1- temps faible, 2- Temps fort, 3- temps faible, 4- Temps fort).
 

Sa discographie

Boulo fut membre de nombreuses formations musicales soit comme musicien chanteur et guitariste soit comme collaborateur dans la réalisation de plusieurs disques à succès. Parmi les productions auxquelles il a collaboré, citons :
Les Copains, Ibo Combo (1971-1975) - Albums : Café – Titres : Engendré, La fraîcheur - Caribbean Sextet (février 1977). Albums : Forte dose - En Gala - La revanche de Jolibois – Madougou - Caribbean News – Réginald Policard –Réginald Policard - Boulo Valcourt et le Caribbean Sextet - Lese mwen viv - Haïtiando I (décembre 1999) - Haïtiando II (décembre 2000) Haïtiando III (décembre 2001) - Créolatino I&II (2010).

Eddy Garnier
Auteur


Réagir à cet article