Le gouvernement haïtien réaffirme sa position sur le vaccin AstraZeneca

Publié le 2021-04-09 | lenouvelliste.com

Après l’annonce en début de semaine de son rejet du vaccin du laboratoire AstraZeneca, proposé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) via le mécanisme Covax, le gouvernement de la République d’Haïti a tenu à apporter plus de précision à travers la publication d’une note signée du ministre de la Culture et de la Communication, Pradel Henriquez.

Les autorités haïtiennes n'ont pas refusé l'idée d'un vaccin pour protéger notre population face à la Covid-19,  a écrit le ministre Henriquez, elles veulent négocier simplement un vaccin tout autre que le AstraZeneca.

« Le dernier Conseil de gouvernement tenu ce mercredi 7 avril 2021 a été l'occasion pour la ministre de la Santé,  madame Gréta Roy, de confirmer pour ce Conseil, coiffé par le Premier ministre Joseph Jouthe, que le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) a écrit formellement à l'Alliance Gavi (Alliance globale pour les vaccins et l'immunisation) afin de rejeter le vaccin AstraZeneca et de lui demander de remplacer celui-ci par un autre vaccin plus adapté à Haïti », a poursuivi Pradel Henriquez dans sa mise au point, précisant qu’il existe d'autres vaccins comme le Johnson-Johnson,  ou encore le Moderna.

En réaction à la position du gouvernement haïtien, un éditorial du conseil de rédaction de Miami Herald, paru le vendredi 9 avril 2021, clame « qu’il est temps que le gouvernement soit ouvert et honnête sur les raisons pour lesquelles les Haïtiens n’ont toujours pas accès aux vaccins ».

« Les élections sont encore à des mois. Les vaccins sont maintenant disponibles […] Il est temps de faire vacciner les personnes vulnérables », ont écrit les éditorialistes du Miami Herald, estimant que les vaccins ne comptent pas parmi les nombreux problèmes que le gouvernement haïtien a à résoudre.



Réagir à cet article