Le Core Group et les Dominicains s’inquiètent de la détérioration générale de la situation en Haïti

Publié le 2021-04-08 | lenouvelliste.com

24 heures après la publication de la déclaration de la chancellerie dominicaine sur la crise politique et sociale haïtienne dans laquelle son gouvernement dit suivre l’évolution des événements en Haïti avec une profonde préoccupation, le Core Group a émis un communiqué en date du 8 avril 2021 pour exprimer, à son tour, son inquiétude face à la polarisation croissante de la situation politique en Haïti et la détérioration générale de la situation du pays.

Conformément au cadre posé par la déclaration du 24 mars 2021 de la Présidente du Conseil de sécurité des Nations unies (S/PRST/2021/7), le Core Groupe appelle à des élections libres, justes, transparentes et crédibles en 2021. « À cet égard, il est de la responsabilité des autorités haïtiennes de faciliter la participation à ces scrutins du plus grand nombre de citoyens, notamment en assurant du mieux qu’il sera possible la sécurité des candidats et des électeurs et en établissant les listes électorales les plus fiables et les plus complètes possible », préconise le communiqué du Core Groupe, composé des ambassadeurs d’Allemagne, du Brésil, du Canada, d’Espagne, des États-Unis d’Amérique, de France, de l’Union européenne, du représentant spécial de l’Organisation des États américains et de la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies.

Sur ce dernier point, la République dominicaine s’est montrée très préoccupée par les difficultés de respecter le calendrier électoral proposé par le gouvernement haïtien. « Cette difficulté découle de deux éléments fondamentaux: premièrement, le manque de dialogue entre les principaux acteurs appelés à participer aux différents processus électoraux. Deuxièmement, la grande lenteur avec laquelle l'inscription et l'identification des électeurs sont effectuées. À ce jour, toutes les estimations indiquent que l'objectif consistant à terminer l'inscription des électeurs pour le processus électoral ne sera pas atteint », a noté la note, émanant de la diplomatie dominicaine.

Pour la République dominicaine, il est essentiel d'assurer un processus électoral de large participation citoyenne et de reconnaissance par les partis politiques, soutenu par l'observation électorale internationale, pour parvenir à un changement de gouvernement démocratique qui garantit la stabilité politique en Haïti.

En ce sens, le Core Group encourage toutes les parties prenantes à forger un consensus qui permettrait aux divers scrutins de se tenir dans un climat apaisé tout en demandant instamment à tous les acteurs de s’abstenir de recourir à la violence comme instrument politique. « Le Core Group rappelle que seules des solutions haïtiennes et l'engagement des Haïtiens peuvent résoudre les problèmes du pays », souligne le Core Group.

Même son de cloche du côté des voisins dominicains qui en appellent à un dialogue politique large, inclusif et de bonne foi qui rassemble les différentes forces nationales haïtiennes, à la recherche d'un accord de gouvernance pour la modification constitutionnelle et la tenue d'élections. « En conséquence, le gouvernement dominicain lance un appel sincère à tous les secteurs engagés pour la démocratie, tant en Haïti que dans la communauté internationale, à contribuer autant que possible à la création d'un environnement propice à ce dialogue nécessaire. »

Le Core Group, pour sa part, n'a pas manqué de profiter de l’occasion pour appeler les autorités haïtiennes à lutter contre l’insécurité et contre l'impunité. Le Crore Group dit attendre qu’elles traduisent devant les tribunaux les auteurs présumés de crimes graves (notamment les massacres perpétrés dans plusieurs quartiers populaires et l’assassinat du bâtonnier Monferrier Dorval). 



Réagir à cet article