Championnat haïtien de football dit professionnel 2020-2021/Série de clôture/Journée 1

Premières journées premier couac

Seulement trois matches sur les neufs programmés pour le compte de la première journée de la série de clôture du championnat haïtien de football dit professionnel 2020-2021 sont arrivés à terme. Si les clubs qui devaient se déplacer ont fait le déplacement, ce sont les arbitres qui ont brillé par leur absence en raison du fait que les organisateurs de la compétition n’ont pas donné suite à leur demande qui consistait surtout à ce qu’ils reçoivent les arriérés de salaire qu’on leur doit et une amélioration de leur salaire.

Publié le 2021-04-06 | Le Nouvelliste

La Commission nationale des arbitres avait voulu perpétrer cette tradition mise en place par l’un de ses anciens présidents depuis cinq saisons en confiant le sifflet à 9 arbitres féminins pour gérer les 9 premiers matches de la série de clôture. Ainsi, Rose Michel Matthieu devrait assurer l’arbitrage de la première rencontre mettant aux prises le Real Hope FA et l’AS Mirebalais au parc Saint-Victor samedi, Ronide Henrius devrait assurer celui du match opposant le Baltimore SC et l’América FC au parc Levelt de Saint-Marc dont le coup d’envoi devrait être donné 60 minutes après celui du Real Hope FA. Dimanche, Smeedly Saint-Jean devrait assurer l’arbitrage de la rencontre opposant Triomphe AC et Racing FC au parc Mercinus Deslouches à Liancourt ; Falone Dieurisma celui mettant aux prises Juventus FC et Union Sportive Riveartibonitienne au Land des Gabions ; Loudwige Louis le match Ouanaminthe FC contre Cavaly AS au parc Notre-Dame de Ouanaminthe, Berline Geffrard celui devant opposer le Violette AC à l’Association Sportive Capoise au stade Sylvio Cator ; Kerlange Smith la rencontre mettant aux prises le FICA au Tempête FC ; Sandra Mondestin le match devant opposer le Don Bosco FC au Cosmopolites FC au parc Sainte- Thérèse, et enfin Laurencia Élysée devrait assurer la direction du match opposant la formation de l’Arcahaie FC au Racing Club Haïtien sur la pelouse des Archelois, même si ce serait un match décalé à cause de la participation de la formation archeloise au Concacaf Champions League ce mardi en République dominicaine.

Un oubli de taille

Seulement, la Commission d’organisation de la compétition tout comme celle des arbitres se sont plantés en omettant un détail de taille. Les arbitres ne souhaitent plus entrer dans la logique des sacrifices et continuer à travailler à crédit. Si la Commission de normalisation avait jugé bon de reporter le coup d’envoi de la compétition pour exiger que les clubs présentent un cahier des charges dont elle n’a précisé la teneur que pour mettre les points sur les  « i », elle ne semble pas avoir tenu compte de la situation ni des revendications des arbitres. Du coup, ces derniers ont tout simplement choisi de bouder la compétition, sauf les rencontres qui devraient opposer le Triomphe AC au Racing FC qui s’est soldé sur un score blanc 0-0, le Ouanaminthe FC qui a dû défier l’AS Cavaly pour un score nul 0-0 et le match qui devrait opposer le FICA au Tempête FC et qui s’est aussi soldé sur un score blanc 0-0.

Ce que les arbitres souhaitaient

Pour mémoire, la Commission des arbitres avait écrit aux arbitres pour leur demander de consentir de nouveaux sacrifices et monter à nouveau sur le terrain sans percevoir les arriérés de salaire qu’on leur doit. Autrement dit, ils devraient continuer à travailler à crédit et chercher encore les moyens nécessaires pour effectuer les déplacements nécessaires et financer leur séjour dans les différentes villes où ils devraient se déplacer alors qu’ils souhaitaient, d’une part, rentrer dans leurs dues et, d'autre part, avoir une petite amélioration dans leur traitement.

S’appuyant sur le fait que les instances dirigeantes du football haïtien n’avaient pas pris le temps de savoir si l'instance concernée est à jour avec les arbitres en maintenant la programmation de la 1re journée, l’AS Mirebalais, qui s’est déplacé au Cap-Haïtien pour un match qui ne s’est pas déroulé, a écrit à la Commission de normalisation en vue de réclamer le remboursement de ses dépenses. Les arbitres qui auraient été utilisés dans certaines rencontres ne sont pas des arbitres en activité, ce qui aurait poussé et la Juventus des Cayes et l’US Riveartibonitienne à récuser ces pseudos arbitres issues de nulle part qui souhaitaient officier pour la rencontre qui devraient mettre aux prises les deux clubs. Les dirigeants du football haïtien n’ont encore rien dit sur les suites qu’ils comptent donner à cette affaire dans le cadre de la compétition.

Enock Néré
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article