Haiti-Diplomatie

MAE : une dizaine de nouveaux jeunes diplomates transférés aux services extérieurs de la chancellerie

« John Woosely Morisset, Olivier Théralus, Stéphanie Nahomie, Edwin Célius Ceyi, John Landy Désilas, Jackenson Saint Julien, Peterson Benjamin, Jacky-Chen, Kelly Jean, Jean Hugues Miracle » sont les nouveaux jeunes cadres du Ministère des Affaires étrangères (MAE), qui devront représenter Haïti, dans des services extérieurs de la chancellerie. Ces jeunes diplomates, recrutés sur concours, devront participer au renforcement de la machine diplomatique tout en dynamisant davantage la politique extérieure d’Haïti.

Publié le 2021-03-31 | lenouvelliste.com

C’est le deuxième groupe de jeunes cadres de ce ministère, ayant acquis un certain savoir et savoir-faire au sein de cette institution, qui sont appelés à servir le pays dans les différentes sphères de la diplomatie, en dehors du territoire. Ces jeunes, une fois entrés au ministère par voie de concours, ont intégré l’Académie diplomatique Jean-Price Mars où ils ont bénéficié d’une formation au programme de maîtrise en diplomatie et coopération internationale. Ce qui leur donne des compétences qu’ils vont devoir mettre à l’épreuve dans le cadre de cette politique de rodage de la machine diplomatique haïtienne qui entend rationaliser ses ressources mais aussi de rééquilibrer le personnel. 

Une nouvelle commission a été créée afin de sélectionner ces dix jeunes qui ont subi un examen oral et écrit. Ces jeunes, évalués suivant leurs compétences, profil académique, culture générale entre autres, auront le rang d’attaché au sein des différents services. Ce sont des jeunes qui, en dehors de leur formation et expériences au sein du ministère, ont étudié des disciplines variées dans des facultés de certaines institutions universitaires dans le pays.

« Nous sommes dans une diplomatie en temps de crise. Elle s’appuie sur le conjoncturel, où nous essayons de trouver des supports pour le respect des principes démocratiques, notamment celui de l’alternance démocratique, à travers les urnes. C’est également une diplomatie de compétences impliquant les jeunes cadres du ministère. Au sein de cette diplomatie, nous allions jeunesse et compétence », précise le chancelier haïtien, Dr Claude Joseph, saluant le recrutement de ces jeunes diplomates qui s’ajoutent à la liste de la première cohorte des vingt-quatre autres qui, depuis l’an dernier, se sont répartis dans de différentes ambassades, missions et représentations permanentes, tout comme des consulats pour renforcer le cadre de gestion du personnel du ministère afin d’une meilleure représentation de la politique extérieure du pays.

Ces actions participent, selon le ministre Joseph, d’une politique de rupture avec des pratiques de népotisme qui entachent, habituellement, le fonctionnement de la machine. « Cette démarche marche en adéquation aux instructions du président de la République qui entend réaliser une réforme au sein de la diplomatie, à la fois dans les services centraux et les services externes. L’idée consiste à rajeunir, dans une certaine mesure, cette diplomatie, tout en conservant les expériences des ainés », ajoute le titulaire du MAE, qui n’a pas manqué de souligner le sérieux et la rigueur de ce concours organisé, souligne-t-il, en toute transparence.  

Sur sa page Facebook, le président de la République, Jovenel Moïse, révèle avoir accueilli  ces jeunes cadres qui ont officiellement reçu leur nomination et affectation aux différents services diplomatiques à l'étranger. « Cette démarche s'inscrit dans la perspective de rencontrer l'ouverture et l'égalité d'accès à la fonction publique », écrit le chef de l'État. 



Réagir à cet article