Savane Diane: «La zone franche est créée sur la propriété privée de ma famille et non sur une propriété appartenant à l’État haïtien» , explique Louis Déjoie III

Face aux remous provoqués par la décision du président Jovenel Moïse d’accorder le « statut de zone franche au projet dénommé " Zone franche agro-industrielle de Savane Diane", à Saint-Michel-de-l’Attalaye (Artibonite), le mandataire de la famille Déjoie clarifie. Nous publions dans son intégralité une note de presse à cet effet.

Le Nouvelliste
Par Le Nouvelliste
25 févr. 2021 | Lecture : 4 min.

En tant que représentant légal, "mandataire" de la famille Déjoie, je rédige cette note pour clarifier certains malentendus dans de récentes publications sur les médias sociaux et certaines émissions radiodiffusées concernant le projet en cours à Savane Diane sur la propriété de ma famille.

A partir de 1946, mon grand-père, le sénateur Louis Déjoie, a acheté plus de 8 000 hectares de terre à Savane Diane, réparties entre St-Michel, St-Raphaël, Pignon et Maïssade (environ 16% du total des terres de Savane Diane). Ces ach

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.