Cinthia Michel, choriste passionnée

PUBLIÉ 2021-02-24


Postée en fond de scène, très souvent dans l’ombre, à quelques mètres des « stars », Cinthia Michel est cette choriste qui trouve sa place dans les grands rendez-vous du HMI, malgré tout, de par son talent de chanteuse, et s’impose au sein des différents groupes musicaux auxquels elle prête sa voix.

Avez-vous une fois regardé jouer la bande à BIC, ou le groupe Nu Look lors de ses tournées en Haïti ? Si oui, il est impossible que vous n'ayez pas ete captivé par la voix féminine qui compose le chœur de ces groupes. Et soyez en sûr, il s’agit bien de Cinthia Michel, Port-au-Princienne de naissance, âgée de 29 ans. Que ce soit la justesse des notes, la mélodie qui coule dans sa voix, sa technique vocale, ou sa facilité à aborder des notes aigües, cette jeune chanteuse est armée de munitions lui permettant de sortir de l’anonymat dans lequel sont souvent enfermés les choristes.

Fille unique, c’est à l’église Saint-Pierre de Pétion-Ville qu’elle fera ses débuts dans la musique à travers le groupe NELA (Nous et les Autres). À l’époque, la jeune artiste, âgée de 20 ans, est passionnée de musique. Elle écoute et chante toutes les tendances : gospel, zouk, chansonnette française ; mais sa prédilection reste le compas. Plus tard, elle intégrera le groupe Amazone avec lequel e public commencera à mieux imprimer son visage grâce aux prestations du groupe à travers différentes fêtes privées et restaurants de la place. Mais ce n’était pas encore suffisant pour l’artiste en herbe qui, à travers sa voix, vise à envoûter le cœur des amants de la musique.

Si l’église a vu les premiers pas de Cinthia Michel dans le monde de la musique, le mérite de son entrée dans la cour des grands revient à Philippe Saint-Louis, qui est animateur, analyste musical haïtien. L’homme facilite à la chanteuse de 24 ans à l'époque des prestations au sein du groupe Nu Look comme choriste pendant ses tournées en Haïti. Et c’est tout un rêve qui prend forme pour la jeune femme qui à la base connaissait déjà toutes les paroles des chansons composées par le groupe. « Naturellement j’adore Nu Look et je suis fan du King Arly, du coup quand on m’a demandé d’être choriste pour le groupe j’étais vraiment excitée à cette idée », nous raconte l’ancienne étudiante en techniques bancaires à Haïti Tech Info. Sourire aux lèvres, comme à l’accoutumée, elle donne avec précision la date de sa première prestation avec le groupe. C’était un 22 août, au Karibe Hôtel, à l’occasion de l’anniversaire d’Arly. Et le moins qu’on puisse dire est que c’était une première et belle expérience pour la chanteuse. Mais non la dernière, vu que par la suite, les appels pour prêter sa voix à d’autres groupes ont plu.

Les relations avec différents groupes et artistes du monde musical haïtien vont naître. De sa première prestation avec le groupe Nu Look, il ne se passe pas un grand concert musical, une activité qui nécessite des voix raffinées sans que Cinthia ne soit dans les coulisses. Tout groupe ou artiste à la recherche d’une choriste de premier choix a recours à Cinthia. C’est ainsi qu’on la retrouve en chœur avec BIC, Darline Desca, Tamara Suffren, Artiz, Mass Konpa, Enposib, pour ne citer que ceux-là. 

Sa relation avec BIC va au-delà de celles qu’elle entretient avec les autres artistes ou groupes. « Mon histoire avec BIC a commencé lors de l’enregistrement de son album "Recto-Vèso". Et depuis je fais partie intégrante de la bande. Ça fait déjà plus de 5 ans depuis que je collabore avec eux », nous révèle la chanteuse, qui considère que sa deuxième famille est constituée par les membres du groupe. « Mon premier voyage en terre étrangère ainsi que ma plus grande expérience musicale, en France, je les dois à BIC Group », continue celle qu’on retrouve comme chanteuse à part entière sur la musique « Lapli Vini » de l’album "Vokabi-Lari".

Par définition, le mot choriste désigne une personne qui chante dans un chœur ; mais avec Cinthia Michel, il prend une autre connotation, bien plus profonde.  Être choriste pour elle c’est avant tout y mettre son cœur, son âme, en chantant, afin de marquer chaque esprit à chaque prestation. Pour elle, il ne s’agit pas seulement de reprendre quelques paroles de la chanson, comme pourraient le penser certains. C'est avant tout apporter son soutien à l’artiste au-devant de la scène afin de lui permettre de mieux respirer, tout en gardant une belle harmonie.

Dans le monde de la musique, il arrive que certains choristes soient plus talentueux que certains artistes qui sont sous les projecteurs, et ça peut générer quelques désaccords. « Oui, souvent ça arrive qu’un artiste chante faux au-devant de la scène, et suscite quelques bouderies du côté des choristes. Mais pour moi, quand cela arrive, je n’ai pas mon mot à dire, je fais uniquement le travail pour lequel je suis venue », affirme Cinthia. Être choriste c’est choisir d’être dans l’ombre plutôt que la lumière ; être dans l’anonymat au lieu d’être en première marche du podium. « Selon l’artiste en question, s’il ou elle est mon ami(e), et suivant sa capacité à recevoir les critiques, je peux lui prodiguer certains conseils. Mais là encore, libre choix est à lui (elle) de les prendre ou non », continue la chanteuse déjà maman d’un petit garçon.

Bien qu’elle soit capable d’aborder le soprano, l’alto ou même la basse, la talentueuse Cinthia Michel ne nous a toujours pas gratifiés d’une chanson en solo. Serait-ce par peur ? « Non, tout est là pour que je sorte mon premier single. L'instrumental, le texte, la mélodie, tout est prêt. Il ne me manque qu’une seule chose, le temps », avoue-t-elle en riant. « Mais une chose est certaine, le public aura cette année ma première musique, c’est d’ailleurs un de mes projets pour l’année 2021. » continue la jeune choriste. Pas de date fixée, ni de titre prévu, mais il n’existe aucun doute que Cinthia Michel nous livrera un travail final satisfaisant, comme elle l’a toujours fait avec sa charmante et mélodieuse voix.

Charly Amazan



Réagir à cet article