Le chancelier dominicain se prononce sur l’arrestation de Youri Chevry

Publié le 2021-02-19 | Le Nouvelliste

Dans une interview accordée à un média dominicain, le ministre des Affaires étrangères de l'autre côté de l'île, Roberto Álvarez, a déclaré que l'ancien maire de Port-au-Prince, actuellement détenu à Santo Domingo, doit officiellement demander l'asile aux autorités dominicaines, afin qu'il puisse rester régulièrement sur ce territoire.

Dans une lettre adressée au chancelier dominicain, le Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) a clamé sa préoccupation face à l’arrestation de Ralph Youri Chevry qui, selon l’institution, fait l'objet « de persécutions politiques ».

Selon le RNDDH, l'ancien maire de la capitale haïtienne devrait bénéficier du statut de réfugié politique avant de solliciter du ministre Roberto Alvarez toute la protection possible en faveur du détenu.

Durant cette interview avec AcentoTV, le ministre des Affaires étrangères de la République dominicaine, Roberto Álvarez, a confirmé que Youri Chevry s’était introduit dans son pays sans être muni d’un passeport, mais avec en sa possession des armes conventionnelles sans papiers. En effet, l’ancien édile de Port-au-Prince avait été arrêté le dimanche 14 février dernier par des agents du ministère de la Défense à la frontière avec Dajabón.

Objet d’un avis de recherche, l’ex-maire Ralph Youri Chevry a été arrêté à la ville frontalière de Dajabón au moment où il tentait de traverser la frontière haïtiano-dominicaine. Au moment de son arrestation, il était en compagnie de trois autres personnes, dont deux policiers haïtiens.

Selon le quotidien dominicain Hoy,  l'ancien maire Chevry avait en sa possession 45 350 gourdes alors que ses autres compagnons de route disposaient d’un total de 26 535 gourdes, 1 500 pesos dominicains et 12 dollars américains. Les détenus haïtiens trimballaient également sur eux deux pistolets calibre 9 mm de marque Taurus, censés appartenir à la police haïtienne, avec trois chargeurs, 4 cartes d'identité haïtienne, une carte de la police nationale haïtienne, un permis de port d’armes à feu, sept téléphones portables et voyageaient à bord d’un « pick-up » de marque Nissan.

Transférés en hélicoptère à Santo Domingo sous bonne garde militaire le lundi 15 février, Youri Ralph Chevry et ses compagnons ont été appréhendés suite à un avis de recherche émis à l’encontre de l’ancien maire. Les infractions qui lui sont reprochées sont « assassinat, tentative d’assassinat, destruction de biens publics et privés et association de malfaiteurs », peut-on lire dans l’avis de recherche publié le lundi 8 février sur la page Facebook de la Police nationale d'Haïti (PNH). 

Le gouvernement dominicain pour la réalisation des élections cette année en Haïti

Au micro de AcentoTV, Roberto Alvarez a également fait part de l'intérêt du gouvernement dominicain pour qu'Haïti retrouve la tranquillité à travers l’organisation des élections libres cette année et que les accords signés entre le président Luis Abinader et le président Jovenel Moïse aient une continuité. Le chancelier dominicain a souligné que le processus de réforme constitutionnelle haïtienne entamée par l’exécutif haïtien pourrait aider à normaliser la situation politique dans le pays. C'est une décision qui appartient au peuple haïtien, a-t-il par ailleurs affirmé.

Ses derniers articles

Réagir à cet article