Darly Renois, dans sa quête de vérité

Publié le 2021-02-19 | Le Nouvelliste

Dans le but de promouvoir la poésie dans la ville de Jérémie, Banda Groupe, de concert avec Pwezi Badou et la Fondation Anderson Dovilas, organisent la première vente-signature du livre «Myèt Moso» de Darly Renois à la bibliothèque Sténio Vincent de Jérémie le 21 février 2021.

Dans ce nouveau livre, le natif de la cité des poètes pose un regard tourmenté sur la vie, la misère et l’injustice sociale en Haïti. Après  «Myèt Moso», Darly Renois épure encore davantage sa poésie. Enrichi de dessins de Wismy Faustin, ce recueil, publié aux éditions « Kri Ekri » à la fin de l’année 2020, nous offre une poésie à la fois  surprenante et lumineuse.

Les poèmes de « Myèt Moso »  évoquent les dérives de l'État, le colonialisme, l’injustice sociale, la souffrance, la violence. Darly Renois mobilise plusieurs images comme s’il lui fallait transcender le concret pour exprimer ce qu’il ressent. «Myèt Moso» est aussi un chant dédié à nos ancêtres, à la vie, à la femme haïtienne, à l’espoir, mais aussi à un espoir fragile qui peut conduire à l'angoisse. La délicatesse des sentiments et la douceur de la tonalité s’expriment dans des vers habités par une musicalité qui rappelle ses maîtres en poésie : Georges Castera, Gérald Bloncourt et Jean-Robert Léonidas. 

«Tant d’écrivains m’ont tellement influencé pour le meilleur et pour le pire qu’il serait long et fastidieux d’en dresser la liste », a-t-il confié.

« Myèt Moso » est une colère, c’est la souffrance d’un peuple en défaillance. Une défaillance provoquée par nos dirigeants pour assoir leur suprématie», a-t-il précisé. 

«Vil yo kanpe sèk gwo jounen 

yo make soufrans yo nan pla men yo».

«Myèt mòso» est beaucoup plus pessimiste que «Retay Mo» mais le poète est paradoxalement porté par un impossible espoir. Un espoir qui laisse la place à la rage, à la colère. À l'instar du peuple haïtien, il se demande: 

«Kiyès ki gen kle liberasyon an nan men l

revandikasyon nou mezire nan gòdèt koule?»

La poésie de Darly Renois expose son angoisse. Celle d'une génération d'après -1986, qui, à l'air de l'Internet et du programme PetroCaribe gaspillé, ne sait à quel saint. Le lecteur trouve là, au coeur de cette jeunesse et du poète et du recueil, tout ensemble, un aperçu du monde en sa laideur, ses ridicules et sa détresse, ainsi que la révélation d'une vie intime.

Darly Renois dit ne pas chercher à se positionner par rapport aux courants littéraires, il se contente de chanter la vie et d'être engagé pour la bonne cause.  Se définissant comme un « Haïtien dans l’âme», il nous explique comment il a pu son dernier livre : «Nous vivons dans un monde de turbulences, un monde trouble. Je pense que la poésie engagée est utile  pour combattre l’assistanat, l’injustice et le colonialisme.»

«Myèt mòso» est le fruit d'un travail intense d'écriture, de lecture et de relecture,  soucieux de dire juste pour ne pas trahir les revendications sociales qu'il porte. Soucieux aussi de dire le poète dans sa quête de vérité.

Marc Sony Ricot Auteur

Réagir à cet article