FHSA / Affaire Paraguay FHSA -

Lettre ouverte au Président du Comité Olympique Haïtien (COH) Dr. Hans Larsen

Publié le 2021-02-03 | Le Nouvelliste

Au nom de la Fédération haïtienne des sports aquatiques (FHSA), je vous rejoins avec ces lignes dans le cadre des préparatifs de ladite institution sportive que je co-dirige et qui est dûment affiliée au Comité olympique haïtien (COH) par conséquent, il est très utile pour vous rappeler qu’elle est censée jouir les prérogatives inhérentes à ce statut de membre de discipline olympique à part entière telle que scrupuleusement mentionnée dans la Charte du comité International olympique (CIO).  Je profite pour saluer le courage et dynamisme des associations et fédérations sportives haïtiennes sœurs qui, malgré la vie galérienne à laquelle elles aussi font face sous ce ciel peu clément de notre pays, font tout leur possible pour maintenir très haut l'étendard et la flamme rien qu'en observant leur progression dans l'échiquier du tableau de bord de leur fédération internationale de tutelle. A tous ces dirigeants qui s'offrent à la cause de la jeunesse, toute l'admiration de la FHSA. Votre tracé sera toujours suivi par les jeunes qui sont en réalité les vrais bénéficiaires.  Parlant du travail vocationnel de nos institutions sportives, l'imminence des Jeux de Tokyo au Japon reportés en été 2021 en raison du fléau qui touche la planète provoque une frénésie justifiable de tous les concerné(e)s dont la FHSA place l'excellence très haut sur l'échelle des valeurs et continue de se prouver avec efficience, dynamisme ainsi que d'autres paramètres qui lui servent de balises car elle est persuadée que la réussite a un prix et aussi à ce titre, les vertus inaliénables au conditionnement de cette réussite sont de mise et tout le monde reste d'accord si on veut un minimum de positivité on doit fournir aussi un maximum d'efforts à l'instar de beaucoup de fruits qu'on doit presser pour avoir un minimum de jus.  Cela étant dit, c'est l'occasion de faire la lumière sur des points opaques jusque-là dans les derniers rapports qu'on a eus en ce qui concerne le cheminement sur la route de la qualification qui va déterminer la présence d'Haïti dans les piscines du pays du Soleil Levant il y aura de cela quelques mois. Dr Larsen, il y a du sérieux dans l'affaire et les lignes qui vont suivent mériteront votre attention et intervention dont la nature et l'amplitude vont déterminer les suites nécessaires légales tant au point de vue national qu'à l'échelle internationale...  Chaque partie aura à endosser sa part de responsabilité devant tout le monde.  Imbus de tout cela, petit flashback dans le contexte d'encadrement lors de la cruciale préparation de participation de la FHSA au tournoi de natation à Paraguay du 16 au 19 décembre 2020 dont aucun sou du COH n'y était alloué. La FHSA vous a confronté personnellement avant les élections de renouvellement de mandat du comité exécutif du COH d'alors, vous laissiez comprendre que vous alliez vous en occuper du cas après les joutes suite auxquelles rien n'a été débloqué et vous répondiez aux abonnés absents sans manifester une once de gêne dans la gestion d'un aspect aussi sensible que celui-ci dans les relations inter-institutionnelles.  Première question : cette portion légitimement dédiée à la FHSA, elle devient quoi sur le compte bancaire du COH??? (question dont vous êtes le mieux placé à savoir la réponse mais pour une raison dont vous seul connaissez le pourquoi) on ne s'empressera pas de commenter dessus bien que vous et tout le monde sachiez le nom et l'image que cela reflète. Cependant, à l'occasion, vous êtes invité à être vertueux. Oui, vous le pouvez pour une fois.  Le COH a la vocation de gérer l'argent sorti du CIO et de la Solidarité olympique (SO), qui va aux fédérations qui lui sont affiliées et un membre du Comité exécutif (CE) d'un Comité national olympique (CNO) ne doit en aucun cas confondre son propre porte-monnaie avec celui de son institution de mandat.  Deuxième question : la FHSA ne trouve pas les mots en vous entendant laisser croire que sa victoire au Paraguay, avec trois athlètes est une mise en scène et que les médailles sont plutôt achetées que gagnées. Oui, selon le procès-verbal ci-joint, la participation d'Haïti lui a permis de rafler 12 médailles comme suit 
 Davidson VINCENT : Bronze : 1 Argent : 3 Or : 1  Alexandre Grand Pierre : Bronze : 1 Argent : 3  Raphaël Grand Pierre : Bronze : 1 Argent : 2  Il y a des gens qui souffrent beaucoup plus du bonheur des autres plutôt que de leur propre malheur. Bien que l'humain en soit est imprévisible, dans ce contexte, on est loin d'imaginer que vous alliez vous rapetisser à ce stade, encore plus votre statut au sein de notre belle famille fait de votre position et image, la personne idéale pour propulser le sport haïtien et non le contraire.  À cause de la pandémie qui sévit encore, l'internationale ainsi que le principe de distanciation sociale, sans oublier leur souci de ne pas se constituer en vecteurs de la propagation du virus, ou encore pire de le contracter éventuellement, on a déféré aux dirigeants directs de fédération du pays d'origine de l'athlète la responsabilité de l'approcher...  Vous et moi ainsi que d'autres collègues dans la prestation des soins de santé ici présents, maitrisons encore mieux le bien-fondé de cette phase inédite de remise de médailles en matière de maladie contagieuse. Pour le comble, vous avancez ce fait comme étant la preuve qui ne tient pas la route (très bancale) que si c'est la FHSA qui remet, c'est que c'est la preuve qu'ils ont acheté des médailles pour s'ovationner... (je parle en des termes indirects). Ensuite, comme si cela ne suffit pas, vous manifestez le désir de nuire à la FHSA en répandant ces inepties telle une trainée de poudre auprès des institutions désireuses de promouvoir les vraies valeurs dans notre société. Cela donne une petite idée pourquoi notre Haïti est si gangrénée à certains niveaux.  Devant le procès-verbal du Paraguay ci-joint, dont ce pays hôte du récent tournoi de natation à titre de qualification pour les Jeux olympiques chez les Nippons, qui est scandalisé par ce qui se passe actuellement chez nous avec vous et qui se saisit 
du dossier et ne fait qu'attendre que nous levions le doigt si échec du traitement local du problème avant de le poursuivre là où il le faut, notre plus humble question pour vous Dr Hans Larsen en votre qualité de président du comité olympique haïtien en exercice est: qu'avez-vous à dire à ce sujet s'il vous plait?  Les questions futures qui pertinemment pourraient être (pour vous prévenir) plus pointues dépendront de votre silence, indifférence, ou de la nature de votre réponse et le degré de satisfaction de la FHSA.  Dans l'expectative d'une suite utile à ce dossier, veuillez recevoir, Monsieur le Président du COH, l'expression de nos plus hautes civilités et la marque de notre plus grande estime. 
 Sportivement,  
 Dr Mendelssohn Maurice,
 secrétaire général de la FHSA                                                                                                                                                               Water is our world  
 

Auteur

Réagir à cet article