Concacaf League 2020 : Demi-finale

Arcahaie trop faible pour Saprissa

L’Arcahaie FC a raté sa chance d’éviter que la finale de la Concacaf League 2020-2021 ne soit qu’une affaire de clubs costaricains. Deportivo Saprissa, ayant infligé un sévère 5-0 aux Archelois, s’est hissé en finale de la compétition. Les joueurs du club Deportivo Saprissa défieront leurs compatriotes du club Alajuense avec en ligne de mire un titre de champion et trois cent mille dollars comme prime.

Publié le 2021-01-27 | Le Nouvelliste

5 buts encaissés, une seule action franche loupée d’ailleurs par Kervens Jolicoeur, la sanction est lourde, l’Arcahaie FC devra se contenter de sa qualification pour la Concacaf Champions League et dire adieu au 300 mille dollars réservés au vainqueur de la Concacaf League.

Contexte défavorable pour les Archelois

S’il y a deux semaines, les Archelois pouvaient espérer créer une surprise dans cette compétition, les deux dernières semaines n’ont pas été favorables à une telle éventualité. Tout allait à son encontre ; à commencer par le climat autour du club depuis la finale de la série d’ouverture du championnat haïtien de football dit professionnel comptant pour la saison 2020-2021 en passant par les brûlures de leur gardien vedette, Guery Romondt pour aboutir à la décision de la COCHAFOP condamnant et le club archelois et l’antre d'accueil de ses matchs, le parc Saint-Yves.

Le match en soi

Pourtant en foulant la pelouse du Stadio Ricardo Saprissa Ayma vendredi soir, les hommes de Gabriel Michel laissait l’impression d’avoir surmonté tout ça. Alignant une formation en 4-3-3 avec un Guery Romondt quand même présent pour cette demi-finale et accompagné de Marc Sully #13, Richecarde Calyxte #12, Reginald Cadet #3, Alland Pierre #2 – Wendy Louis-Jean #10, Clifford Thomas # 8, Olnick Alezy #4 – Mylove Dorvilien #9, Kervens Jolicoeur #19 et Johnny Pierre Paul #15 pour affronter le 4-3-3 mis en place par Walter Centeno et composé de Aaron Cruz 13 – Luis Hernandez #29, Aubrey David #52, Esteban Esoindola #5, Jordy Evans #39 – Michael Barantes #11, David Guzman #5, Christian Bolanos #2 – Jimmy Marin #80, Ariel Rodriguex #14 et Mariano Torres #20.

Un changement qui change tout

Seulement contraint d’effectuer un changement précoce (Evguenor Cinéus remplace Marc Sully, 10e minute) Gabriel Michel a donc du revoir ses ambitions à la baisse. Sans Marc Sully, Arcahaie subit de plus en plus et sur plusieurs actions dangereuses dont deux corners consécutifs, Esteban Espindola surprend toute la défense archeloise en parcourant près de 10 mètres dans la surface pour aller couper la trajectoire du corner de son complice et battre un Guery Romondt surpris et figé sur sa ligne. On joue seulement la 15e minute et la descente aux enfers a commencé pour l’Arcahaie FC. Kervens Jolicoeur ayant manqué l’égalisation quelques minutes plus tard, les espoirs de l’Arcahaie se sont stompés. La suite est tout simplement anecdotique. Imposant leur tempo, se retrouvant les yeux fermés en éxécutant des sets-play d’école, les Costaricains marquent quatre buts supplémentaires aux Archelois en seulement 51 minutes grâce à Ariel Rodriguez 31e, Jimmy Marin 48e, Christian Bolanos 56e et Mariano Torres 66e.

Menant 5-0 près de 25 minutes avant le terme de la partie, les hommes de Walter Centeno n’ont eu plus qu’à gérer leur qualification. Ce qu’ils ont pu faire aisément en dépit des changements effectués par Gabriel Michel. Au coup de sifflet final, Deportivo Saprissa s’impose 5-0 et accède au droit de défier Alajuense en finale pour jouer  et le titre et surtout les 300 mille dollars réservés au champion en plus de la qualification en Concacaf Champions League acquis par les demi-finalistes de la Concacaf League. Arcahaie FC n’a plus que sa qualification pour la Concacaf Champions League comme consolation.

Enock Néré
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article