Première édition | Festival Haïti, Le Printemps de l'Art

Le travail esthétique de Valérie Noisette au Kolektif 509

Publié le 2021-01-20 | lenouvelliste.com

Pétion-Ville, 99, rue Grégoire, c’est l’adresse du Kolektif 509 à la Villa Kalewès. Kolektif 509, dans la dynamique du mouvement initié pour la première fois en Haïti par Le Nouvelliste, est l'une des galeries qui organise une exposition surprenante dans le cadre du Printemps de l'Art. Dix artistes, 70 tableaux pour nous en mettre plein la vue. Cette exposition gratuite témoigne de l'imaginaire fantastique et fantasmagorique du peuple haïtien. 

Sur les cimaises du Kolektif 509 : des œuvres de Françoise Hazel, de Xavier Delatour, de Jean-Robert Alexis, d’Iris. Ces artistes ont une manière particulière d'aborder le fait pictural. D'autres artistes comme Xavier Dalencour, Teeyah, Grégory Vorbe et Joseph Eddy Pierre ont, eux aussi, un rapport différent à la création picturale. Cette exposition se fait spéciale notamment par la présence des oeuvres d'un maître forgeron du village artistique de Noailles, en l'occurrence Ricœur Bruno.

Pour cette exposition au cachet particulier, une artiste de grand talent, Valérie Noisette, a exposé 10 œuvres qui permettent d'aborder Haïti dans toute la subjectivité de l’artiste. Elle souligne à sa manière ses nombreuses contradictions.

 Noisette: une oeuvre explosive

Valérie Noisette est un nom à retenir dans la peinture contemporaine haïtienne. Moderne dans ses formes et sa narration picturale, elle exprime les contradictions de la société par un travail pointilleux. Les rapports de force sociale trouvent leur expression sur la surface de création artistique.

Dans son travail  esthétique se souligne un côté spirituel qui ne laisse pas froid l’œil qui s’attarde sur le sujet traité. Avec à la fois un aspect biblique, voudouesque et kabalistique, Valérie Noisette plonge dans les bas-fonds d'une société hantée par ses multiples héritages culturels, spirituels et coloniaux. En témoigne la  présence  de la croix, des vèvès, de la géométrie sacrée et d'autres signes mystique et mystérieux. Dans l’univers de l’artiste l’élément colombe est présent. Symbole de l’Esprit-Saint, il apporte le réconfort, la paix.   Sa présence est soulignée par les rameaux d'olivier qui mettent en valeur l’iconographie chrétienne.

Noisette exprime sans ambages les contradictions qui minent la société haïtienne en associant ses antagonismes à notre milieu de vie, à notre environnement. Sensible à la nature comme tout poète, dans sa picto-poésie, elle souligne entre ombres et lumière les contrastes entre le froid et le chaud, le jour et la nuit, le temps des semailles et le temps des moissons. Elle prend sans broncher ce qui lui vient de la terre et jette d'autres éléments par-dessus son épaule. Dans cette œuvre intensément expressive, l'artiste exprime les sentiments qui s'affrontent.

Le rapport de force que décrit l'artiste est décrit graphiquement par un aspect féminin. Tout n'est pas raconté par des couleurs vives à l’instar d'un Xavier Dalencour. Noisette, elle, dit les choses dans une sorte d’harmonie des contraires. Tout s’enchaîne dans les nuances. Même ce qui vous frappe ne vous agresse pas. Quel doigté ! Quel art au féminin dans ce Kolektif 509 !

Noisette utilise plusieurs techniques comme le collage pour exprimer ces contractions dans leur complexité. Plusieurs de ses œuvres sont une flânerie dans le sillage des rêveries de l'enfance. Ces toiles parlent d'amour, de promesses et sont aussi une invitation aux  jeux.

Avec Noisette, le couple homme et femme souligne la question du devenir dans ses multiples facettes.

Wébert Pierre-Louis webertpierrelouis94@gmail.com
Auteur


Réagir à cet article